6 Comtés – Des sommes record payées aux informateurs

Les chiffres publiés par le PSNI, suite à une requête en ce sens formulée par l’organisme Freedom of Information, montrent que plus de 400.000 £ ont été dépensées pour rétribuer les informateurs pendant l’année 2011-2012. La collecte du renseignement, qui est une arme importante dans la lutte anti-terroriste, qui dépend de plus en plus de l’usage des informateurs, comme le montre les statistiques. En 2006-2007, le budget affecté au paiement des « sources humaines non conventionnelles d’informations » était de 160.000 £, mais cette somme a bondi à près de 450.000 £ l’année dernière. Le fait que les républicains dissidents soient prêts à tuer a pu se vérifier il y a quelques jours lorsque la police a empêché une voiture ayant à son bord une charge explosive de 60kg d’atteindre sa destination. La police croyait que la cible était le commissariat de police de Lisnakea, mais lundi dernier, dans un message envoyé à la chaîne de télévision UTV, Óglaigh na hÉireann a affirmé que la cible était l’hôtel du Lough Erne, où doit se tenir la réunion du G8. Le PSNI a refusé de dire combien d’informateurs il employait, ou si plus d’argent était payé aux sources républicaines ou loyalistes. La question des informateurs est sensible et controversée qui a divisé les partis politiques en Irlande du Nord.

Arlene Foster, députée et membre du parti DUP, a dit que le monde des informateurs a toujours été enveloppé dans l’ombre. « Mais je pense que la plupart des gens acceptent que la police utilise ces méthodes de renseignement ; et franchement, cela produit de bons résultats, comme on a pu le voir ce week-end à Lisnaskea, ma ville d’origine. Une bombe a été interceptée sur son chemin, grâce à du bon renseignement. Je me félicite de cette heureuse issue. » Pour sa part, Gerry Kelly, député et membre du parti Sinn Féin [provisoire],  a fait le commentaire suivant : « Toutes les polices utilisent les informateurs. Notre seul problème est celui de la transparence de ces pratiques, nous l’avons fait savoir au comité chargé des affaires policières. Qui surveille ces dépenses d’argent public ? Et il faut dire que ces dernière années, il y a eu des exemples d’informateurs qui ont échappé à tout contrôle, leurs maîtres les laissant aller jusqu’au bout, y compris jusqu’au meurtre ».

Source : ici

Cet article, publié dans Nouvelles du front, social, terrorisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s