Explosion à Lurgan [mise à jour]

L’explosion a eu lieu ce samedi vers 15h près de l’intersection entre North Circular road et Levin Road. La police était sur zone à ce moment-là, avertie qu’une manifestation non autorisée allait se tenir à cet endroit. John O’Dowd, député Sinn Féin [provisoire] a dit qu’il croyait savoir qu’une bombe avait explosé dans une poubelle et qu’elle « était là pour tuer des policiers ». « Poser une bombe dans une rue passante pendant un des jours les plus animés de l’année est d’une criminelle stupidité. Heureusement que personne n’a été blessé dans cette folie » a-t-il déclaré. M. O’Dowd pense que les républicains dissidents sont les auteurs de cette explosion à Lurgan. De son côté, Martin McGuinness, vice-premier ministre d’Irlande du Nord, a condamné l’attaque sur twitter en  affirmant que les « extrémistes ennemis de la paix » vivaient dans un « monde imaginaire ». Pendant ce temps, à Newtonabbey, dans le comté d’Antrim, la rue Shore Road a été coupée dans les deux sens suite à la découverte d’un engin suspect. Il s’avère que c’était une fausse-alerte.

twit_zombie1-300x300EDIT (31 mars) – L’engin a explosé près de jeeps de police, mais aucun policier n’a été blessé. La police a fait des recherches dans le quartier de Kilwilkie vers 3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, de trente à quarante Land Rovers du PSNI ont investi ce quartier populaire, qui ont été accueillies à coups de cocktails molotov. Anthony McNally, le chef de la police locale, a dit qu’une bonne fortune avait pu éviter des morts et des blessés : « C’était une attaque brute et non-discriminée, l’engin a semble-t-il été caché dans une poubelle pour crottes de chiens et les shrapnels de la bombe auraient pu tuer ou grièvement blesser quiconque dans le périmètre, qu’il s’agisse de policiers ou de riverains. La police pense que l’attaque a été commise par des républicains dissidents. Le commissaire McNally a affirmé que ces derniers faisaient preuve du plus grand mépris de la communauté locale. Il a ajouté : « Nous voulons assurer la communauté de notre engagement à rester fermes face à ces attaques qui cherchent à nous faire revenir dans le passé, une telle chose n’arrivera pas. » La police interroge en ce moment un homme de 46 ans, arrêté à Lurgan samedi soir et amené dans le commissariat spécial du comté d’Antrim [Antrim Serious Crime Suite] pour y être interrogé.

Source : ici

Cet article, publié dans Nouvelles du front, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s