[Annulé] Lundi 14 avril à Paris – Libération Irlande participe à la semaine internationale des prisonniers politiques

NB – dimanche 13 avril : cette conférence a dû être annulée, pour des raisons indépendantes de notre volonté. 

Depuis trois ans, Libération Irlande participe à l’initiative de la semaine internationale des prisonniers politiques, dont voici le site : http://prisonniers-politiques.samizdat.net/. Nous participerons à cette semaine, le lundi 14 avril à Paris, 19h, à l’espace Louise Michel. Voici le texte de présentation de la page irlandaise du site :

Semaine2014_imageprogrammeL’Irlande peut être considérée comme une colonie en ce qui concerne les 6 comtés occupés du Nord-Est, et une néo-colonie en ce qui concerne les 26 comtés restants. L’axe fondamental de la joute politique est depuis très longtemps la question démocratique et nationale. La souveraineté ou l’auto-détermination de l’ensemble de l’Irlande est niée par l’impérialisme britannique, aujourd’hui comme hier. Cette page est consacrée aux prisonniers politiques républicains irlandais, qui prennent parti pour la libération nationale. Nous les soutenons et défendons. Il existe des prisonniers loyalistes, dont l’idéologie est de type suprémaciste. Nous ne les défendons pas. D’autres militants progressistes mais non républicains peuvent être emprisonnés dans les 26 comtés ou les 6 comtés, nous les défendrons.

La militance républicaine irlandaise et ses accidents du travail, les emprisonnements, sont une constante de l’histoire de la lutte. Dans le cadre du processus de pacification, il y a bien eu des libérations conditionnelles de prisonniers républicains suite aux accords de Stormont en 1998, mais il n’y a pas eu d’amnistie. L’Etat britannique est fermement aux commandes de sa province du Nord-Est de l’Irlande. Comme la partition est restée intacte suite à ces accords de paix, le gouvernement de Dublin n’a pas été délogé. Dans ces conditions, le républicanisme irlandais maintient sa continuité et son combat puisqu’aucun de ses objectifs n’a été atteint, d’où la persistance ininterrompue des emprisonnements, au Nord comme au Sud.

Qui sont ces prisonniers ? Combien sont-ils ?

Ce sont les républicains irlandais qui n’ont pas dévié, bien que les médias les appellent des « dissidents ». Ces républicains n’acceptent pas la domination britannique sur les 6 comtés, ni son acceptation par les éléments pro-traité, en échange d’une place au soleil dans l’administration locale et d’une dose de reconnaissance culturelle. Par-dessus tout, ces camarades refusent la liquidation idéologique du républicanisme irlandais. Certains sont internés, sans procès et parfois sans accusation et contre l’avis des juges qui ordonnent leur libération. Le secrétaire d’Etat à l’Irlande du Nord est le « super-préfet » britannique qui décide de ces internements Il y a quelques dizaines de détenus politiques dans les 6 comtés occupés du Nord de l’Irlande, enfermés dans la prison de haute sécurité de Maghaberry pour les hommes, dans la prison de Hydebank pour les femmes, et quelques dizaines dans la prison de Portlaoise, dans les 26 comtés du Sud de l’Irlande. Il faut noter qu’il y avait plus de prisonniers en 2010 dans cette prison qu’en 1998.

Quelle sont leurs revendications ? Sont-elles légitimes ?

eddiebreenPour les internés : la libération immédiate, pour, les Prisoners Of War : le respect et l’attribution d’un statut spécial. Les prisonniers républicains de Maghaberry ont mené ces dernières années des luttes très dures, comme des grèves de l’hygiène, pour gagner ce statut de catégorie spéciale, ce statut politique. Leur principal grief est la brutalité qu’ils subissent, en particulier la pratique des fouilles corporelles intégrales. Les matons s’acharnent sur eux par principe, cette corporation est loyaliste (les éventuels matons catholiques ne font pas exception). Cette exigence n’est pas arbitraire: ces détenus ont été arrêtés et condamnés sous l’égide de lois anti-terroristes spéciales et selon des procédures spéciales. Il faut savoir que les accords de 1998 à prétention démocratique n’ont pas du tout concerné le système carcéral. La gestion pénitentiaire des ailes politiques des prisons, comme tout ce qui concerne la « sécurité nationale », est l’apanage du gouvernement britannique et de lui seul. En outre, le statut de catégorie spéciale qui protégeait un peu les prisonniers politiques républicains a été abrogé par le texte des accords de 1998, qui stipule que la situation « ne peut plus être décrite comme étant un conflit ». La situation est donc difficile et la répression est intense.

Source : ici

Présentation générale de la semaine  : ici

Présentation de la soirée du lundi 14 avril :

Cet article, publié dans agitation-propagande, Prisonniers politiques, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour [Annulé] Lundi 14 avril à Paris – Libération Irlande participe à la semaine internationale des prisonniers politiques

  1. Monier Alain dit :

    Bonjour; La defense des Prisonniers Irlandais est incontournable. Qui peut remettre en question la legitimite de ce qui est considere comme un devoir au nom de l’Irlande et de tous ceux sans distinctions qui au cours des siecles ont porte haut et fort ce qu’ils consideraient a juste titre comme un Devoir. Se liberer du joug d’une puissance qui s’est immiscee par la force « chez soi » qui pouvait
    l’admettre hier et encore de nos jours. Il n’y a pas prescription pour la liberte, ne pas l’admettre serait de l’ordre de la forfaiture. A cet effet les Prisonniers Irlandais on droit a la legitimite de « prisonniers politiques ». A mon sens ca depasse l’argumentation de ceux qui voudraient y voir un combat purement revolutionnaire qui dissiperait la reelle volonte d’independance. Pas d’arrieres pensees Les valeurs Republicaines de Liberte, D’ Egalite, de justice sociale sont incontournables, ces valeurs ne peuvent prendre leur sens que dans un Pays qui est libre de sa politique nationale et internationale. Une minorite peu a ce titre sans porter garant, afin que le Peuple qui se veut Irlandais et Republicains se considerent enfin comme majeur et destinataire de ce Devoir ancestral. Cordialement Alain Monier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s