Arrestations devant une armurerie dans le comté d’Offaly

Article paru le 12 février 2014 sur le site independent.ie

Ursula ShannonUrsula Shannon, âgée de 30 ans, diplômée du Trinity College à Dublin et membre du groupe républicain socialiste Eirigi, et ses co-accusé John McGreal, âgé de 37 ans, et Colin Brady, âgé de 24 ans, ont été placés en détention préventive suite au jugement du Tribunal Criminel Spécial. Ce tribunal sans jury a appris que les mis en examen portaient des perruques et des déguisements lorsqu’ils furent arrêtés par la police armée devant une armurerie.

La Cour a pu visionner les enregistrements des caméras de vidéo-surveillance, qui montraient la camionnette volée dans laquelle les trois voyageaient, et le procureur a invité la Cour à conclure que les personnes dans la camionnette se préparaient à braquer l’armurerie et à voler les armes à feu qui s’y trouvaient. Les mis en examen ont plaidé non-coupables de la possession illégale des deux armes de poing et des 32 pièces de munitions qui ont été saisies à Tullybeg, Rahan, dans le comté d’Offaly le 27 novembre 2012, mais ils n’ont pas contesté les preuves sur ce point. (…)
John McGreal a gardé le silence lorsqu’on lui posait des questions, quant à Shannon et Brady, ils ont répondu : « pas de commentaires ». Le juge Paul Butler a dit que la Cour n’avait aucun doute que chacun des mis en examen était en possession des articles incriminés. Il a ajouté que l’absence de réponse des mis en examen sur ces points précis permettaient à la Cour de conclure qu’ils possédaient bel et bien ces armes, et que pour cette raison, les trois mis en examen étaient jugés coupables du délit en question.

Le procureur a dit que les gardai avaient reçu le renseignement confidentiel qu’un véhicule volé serait utilisé dans un braquage mené par des républicains dissidents contre une propriété du comté d’Offaly. La Cour a également appris que la fouille de la camionnette avait mis au jour les deux pistolets, le gomme-cogne, des munitions, des cordes, des perruques et des déguisements. Les gardai ont expliqué que les mis en examen avaient pris des mesures pour dissimuler leur apparence physique et portaient des couches de vêtements superposés pour les faire sembler plus lourds qu’ils n’étaient. L’accusation a ajouté que Shannon et McGreal portaient des perruques.

Source : ici

Cet article, publié dans coups fourrés, Prisonniers politiques, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s