Margaretta d’Arcy, militante anti-guerre, a été emprisonnée pour avoir foulé le tarmac de l’aéroport Shannon

Article paru dans Saoirse – Irish Freedom, février 2014

Margaretta d'ArcyCette femme du comté de Galway, âgée de 79 ans, encourait une peine de sursis de trois mois pour avoir refusé de signer un papier exigeant d’elle de se tenir à distance des « zones non autorisées » de l’aéroport Shannon. Margaretta a pris en main sa propre défense tout comme l’avait fait Mary Kelly en 2003 lorsque cette dernière avait été accusée de « dommage criminel contre un avion de la US Navy », suite à son attaque à la hache d’un avion de guerre. Margaretta avait produit une pièce de théâtre intitulée Big Plane, Small Axe [« gros avion, petite hache »] qui suit le parcours judiciaire de Mary Kelly, des tribunaux de Kilrush et Ennis jusqu’à son incarcération à Limerick.

Bien connue en tant qu’écrivaine et membre de l’association d’artistes Aosdána, Margaretta d’Arcy a été condamnée par le tribunal d’Ennis en décembre 2013, en compagnie de son camarade Niall Farrell, suite au réquisitoire de l’accusation selon lequel ils avaient « mis en danger des vies » en gênant l’atterrissage de deux avions à l’aéroport de Shannon en octobre 2012. Ces deux membres de la Galway Alliance Against War avaient répondu qu’ils avaient le droit légal de protester contre l’usage de l’aéroport par l’armée US. Ils ont tous deux écopé de peines de prison de trois mois, qui ont été commuées en sursis avec obligation de signer un papier les engageant à rester éloignés pendant deux ans des zones non autorisées de l’aéroport de Shannon. Mais comme Margaretta d’Arcy a refusé de signer ce papier, elle fut arrêtée, le 15 janvier, à son domicile de Woodquay, dans le comté de Galway, et emmenée à la prison de Limerick pour purger sa peine.

Le 17 janvier, un rassemblement fut tenu devant le ministère de la justice des 26 comtés à Dublin. A ce rassemblement bien étoffé, on trouvait nombre de ses camarades du CPI [Parti Communiste d’Irlande] et du PANA [Alliance pour la Paix et la Neutralité], des artistes et des députés. Le musicien Dylan Tighe et l’acteur Donal O’Kelly écrivirent une lettre de protestation contre « l’infâme emprisonnement de l’artiste Margaretta d’Arcy ». La lettre est postée sur leurs pages facebook et ils appellent le public à signer la lettre, dans l’espoir de rassembler le plus grand nombre possible d’artistes irlandais. Dans cette lettre, ils expliquent que les artistes irlandais sont fort marris de l’emprisonnement de d’Arcy, ajoutant que « ce traitement s’appliquant à femme de 79 ans est outrageusement inapproprié ». La lettre apporte en outre sa solidarité complète aux actions de Margaretta d’Arcy, « applaudit sa bravoure dans ces temps d’extrême couardise », et appelle à sa libération immédiate.

soutien pour D'arcy en PalestineUn autre rassemblement a été tenu devant la prison de Limerick dans la soirée du 15 janvier, qui fut lui aussi très bien garni. L’organisation Shannonwatch a déclaré qu’elle continuerait à tenir ces rassemblements et à exiger le départ des troupes US de l’aéroport de Shannon.

Dans une déclaration faite le 20 janvier, Republican Sinn Féin a appelé à la libération de Margaretta d’Arcy de la prison de Limerick et a condamné son incarcération : « Margaretta d’Arcy est une source d’inspiration pour tous les militants qui se battent pour que l’aéroport de Shannon cesse de servir au transport des troupes US dans leur guerre impériale en Afghanistan. Republican Sinn Féin a fait campagne depuis plusieurs années contre l’usage de cet aéroport par les troupes US, puisque c’est un aéroport civil et ne devrait pas être utilisé par du personnel militaire ni pour du transport de munitions ; or ces vols ont été autorisés et même facilités par les autorités et l’Etat, complice de cette guerre injuste.

Margaretta d’Arcy est une dame courageuse qui préfère aller en prison que de se compromettre. Soutenez les protestations, envoyez-lui des cartes postales et des lettres et faites connaître son cas dès que l’occasion se présente. Insufflez à la jeune génération la croyance en ce qui est juste et le courage de défendre ce qui est juste, tout comme Margaretta d’Arcy. »

Le 22 janvier, quatre camarades de Margaretta, originaires de Galway ont été évacués du tribunal d’Ennis, dans le comté de Clare, après qu’ils eurent perturbé la séance en exhibant des banderoles et en scandant des slogans anti-guerre. Un grande nombre de partisans de D’Arcy étaient présents. (…) Alors que le juge concluait l’audience, Maura Harrington, la fameuse militante du groupe Shell To Sea, commença à scander le slogan : « Free Shannon Airport from the US military ». D’autres personnes se sont jointes à elle et se sont levées en montrant des affiches. Les Gardai [policiers de l’Etat des 26 comtés] ont immédiatement exclu de la salle Maura Harrington et son mari Naoise O Mongain, et les ont incarcéré sur ordre du juge. Ils furent relâchés par la suite. (…).

Dans un communiqué du 25 janvier, le groupe Shannonwatch qui l’avait visité à la prison de Limerick rapporte ce qui suit : « Pendant la visite, nous avons fait part à Margaretta du haut niveau de soutien pour sa cause et pour sa prise de position ferme contre la collusion de l’Etat avec les crimes de guerre US. Nous lui avons montré des photos des manifestations à Galway, Limerick, Dublin, Londres, et Bil’in en Palestine, ainsi qu’une sélection d’articles paru à son propos dans la presse, depuis son emprisonnement.

Elle fut ravie que la question de l’usage de l’aéroport de Shannon par les troupes US soit mis en lumière et exprima sa gratitude envers tous ceux qui ont montré leur soutien. Margaretta était en grande forme et nous a parlé avec passion de tout un tas de choses. Elle s’en est à nouveau prise aux conditions d’incarcération lamentables, et de la déprivation sensorielle que doivent subir les prisonniers. L’impact sur les femmes emprisonnées est une question qui mérite la plus urgente des attention. Elle remarquait que bien que des quantités de recherches soient faites sur la question des prisons, où les prisonniers restent le plus souvent des sujets passifs, il n’y a que très peu de rapports avec les prisonniers eux-mêmes et très peu de choses sont faites en direction de leurs besoins. (…)

Les militants de Shanonnwatch qui ont rendu visite à Margaretta ont été à nouveau frappés par son énergie, son humanité et son intégrité. « Comme toujours, elle se préoccupe de l’objectif, qui est de faire cesser la collusion honteuse de l’Irlande avec les crimes de guerre US par l’intermédiaire de cette autorisation de transit de leurs personnels, et aussi des conditions de détention des femmes à la prison de Limerick, qui sont très mauvaises » a dit Zoé Lawlor. « C’est toujours un plaisir de passer du temps avec une femme qui a de telles convictions ».

Cet article, publié dans Prisonniers politiques, Solidarités internationales, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s