Retour sur l’incarcération de Michael Campbell

Le 2 octobre 2013, Michael Campbell, âgé de 41 ans et originaire du comté de Louth, a été libéré suite à un arrêt d’une cour d’appel lituanienne, après avoir été condamné en 2012 à une peine de 12 ans de prison, ordonnée par un tribunal de moindre importance. Il avait été arrêté suite à un traquenard tendu par le MI5, qui l’avait attiré dans un piège consistant à le pousser à acheter des armes de guerre auprès de trafiquants.

Lors de l’appel à Vilnius, le juge Viktoras Kazys avait déclaré : « Aucune preuve tangible ne vient étayer l’existence de liens entre Campbell et la Real IRA. Il n’a jamais été arrêté par les autorités britanniques ou irlandaises pour des activités reliées au terrorisme. Et à aucun moment l’accusation n’a pu nier le fait que les actions de Campbell avaient été provoquées par des agents secrets du MI5.

michaelcampbellMichael est désormais rentré en Irlande. Interviewé dans le journal Cross Examiner, il a dit le 14 octobre qu’il avait été victime d’un coup fourré ourdi par les autorités britanniques, irlandaises et lituaniennes, que le système judiciaire était corrompu et dénué de tout principe d’honnêteté ou d’équité. Il a précisé que dans le soutien sans failles de sa famille et de ses amis proches, il n’aurait pas pu tenir le choc, étant donné les très rudes conditions d’incarcération, destinées à infliger une torture maximale aux prisonniers.

« Certains pourraient croire que les récits qu’ils ont lu au sujet des conditions de détention là-bas sont exagérés et farfelus, mais non, pas du tout, ils sont véridiques » a-t-il dit. « C’est très primitif – il y a un trou dans le sol pour les toilettes, il peut faire moins 22 ou moins 25 degrés dehors en hiver, et le chauffage est ridicule ou inexistant. On te donne un matelas et une couverture sale que tout le monde a utilisée… d’ailleurs, une laverie, un service de nettoyage, sont choses inconnues dans cette geôle. La nourriture est vraiment très mauvaise. Tout est mélangé, on mange ça à la cuiller, on n’a pas besoin d’un couteau et d’une fourchette. »

« Moins de 90 cents sont dépensés par jour pour la nourriture du prisonnier, et cela couvre trois repas par jour, donc vous imaginez le genre de choses qu’ils achètent. Les prisonniers doivent s’acheter des extras à leurs frais pour compenser. On devait tout acheter, même le papier toilette, le savon, le dentifrice. »

Michael dit aussi que les tentatives de suicide et les auto-mutilations sont très courantes parmi les détenus. « Pas mal de gens avec qui j’ai partagé ma cellule ont tenté de se suicider pour se sortir de là et être hospitalisés. On ne pouvait rien y faire. Des hommes arrivaient en prison, drogués, en manque, il n’y a aucune réhabilitation pour des gens comme eux, et ils perdent vite leur santé mentale. Si tu vois quelqu’un qui tente de s’ouvrir les veines, tu les attrapes et tu cognes sur la porte pour que les gardiens rappliquent, on doit les foutre dehors pour ne pas les laisser saigner dans la cellule. C’est rude comme méthode mais c’était la seule façon de leur venir en aide. »

“On me parquait avec les prisonniers non-anglophones : des Vietnamiens, des Turcs, des Bulgares. On ne me permettait pas de fréquenter des Lituaniens pour m’empêcher de faire passer des messages à l’extérieur. Ils te déménagent quand ils voient que tu commences à bien t’entendre ou à communiquer avec qui que ce soit. En une seule semaine par exemple, ils m’ont déménagé trois fois de cellule. Parfois il y avait un autre non-national avec moi, parfois nous étions quatre, le maximum a été huit. La cellule de base fait huit pieds de long et dix pieds de large, un trou dans le sol pour les toilettes, ils nous amenaient la nourriture, et c’était comme ça 23 heures par jour ».

Source : ici

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s