RNU : Déclaration à l’occasion du premier mai 2013

Republican Network for Unity adresse en ce premier mai ses salutations solidaires et fraternelles à tous les travailleurs qui luttent et à tous les mouvements progressistes dans le monde. Le premier mai est un jour où nous célébrons de façon réfléchie les efforts menés par les travailleurs et travailleuses des générations passées, qui ont traversé les vicissitudes, l’adversité, les persécutions et la mort pour atteindre et garantir à d’autres qu’eux non seulement des conditions de vie que beaucoup d’entre nous considèrent aujourd’hui comme évidentes, mais aussi des objectifs politiques plus larges : la libération humaine, la solidarité, la liberté et le socialisme.

Les objectifs et les exigences des travailleurs qui luttaient contre l’abominable tyrannie du capitalisme prédateur, que ce soit à Chicago en 1886 ou à Dublin en 1913 sont souvent décrites par les hiérarchies syndicalistes d’aujourd’hui comme de pures questions de pain quotidien, à saisir séparément de l’ensemble politique qui leur donnait leur cadre. Une distorsion évidente des idéaux de ces combattants valeureux qui ont abondamment prouvé que leurs buts à long terme étaient franchement politiques et ne se cantonnaient pas à la question de la journée de huit heures.

Cette révision de l’histoire reflète la tentative, de la part de ceux qui ont gagné une part dans la gestion de l’Etat et des institutions par la capitulation et le compromis, d’isoler le mouvement ouvrier de toute politique. Cette révision est une reculade et une trahison qui éteint le potentiel du mouvement ouvrier dans le monde et prépare le terrain de la destruction des droits des travailleurs, même les plus élémentaires, par l’élite des financiers et de la classe des patrons. RNU déclare ouvertement que le mouvement ouvrier peut et doit être un véhicule de la mobilisation du peuple dans l’action politique révolutionnaire, car ce n’est que par la révolution (au sens traditionnel du terme) que ces droits élémentaires pourront être assurés de façon permanente.

Alors que les travailleurs se rassemblent cette semaine et manifestent tout autour du monde, nous leur demandons de jeter un œil cynique sur les déclarations, les attitudes et les promesses énoncées par ceux qui se tiennent sur les estrades, et qui proposent toujours moins que le changement révolutionnaire tous azimuts. De l’Afghanistan au Bangladesh, d’Athènes à Rossport, les valeurs du système capitalisme et de l’impérialisme continuent de violer, de punir, de piller et d’exploiter tout le potentiel que le monde offre à l’humanité. De même que le capitalisme international en revient à sa forme explicitement prédatrice, de même le mouvement ouvrier doit sortir de son état d’inertie, redonner vie à son potentiel et reprendre à sa mission de force dirigeante dans le combat pour un changement définitif.

Source : ici

Advertisements
Cet article, publié dans Déclaration, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour RNU : Déclaration à l’occasion du premier mai 2013

  1. Monier Alain dit :

    bonjour,
    meme si le pain quotidien est une necessite, l’etre humain pour autant est a la recherche de tout autres desirs, ceux qui lui permettent de depasser ses instincts gregaires. A cet effet je me permettrai a associer a cette ferveur quelques citations de l’Etat, le Pouvoir et le socialisme de Nicos Poulanza, relatives a l’Etat et a la Nation.
    « en regime capitaliste l’Etat est toujours un etat de classe, cependant, il est autonome par rapport aux classes dominantes, et ce pour deux raisons. La premiere est que les classes dominantes ne sont pas homogenes, elles ne l’ont jamais ete et ne peuvent l’etre. fonction du capital industriel, financier, commercial, l’armee, personnel politiques, intellectuels dominants, leurs interets ne concordent pas necessairement. Par contre un bloc de Pouvoir peut avoir lieu comme aujourd’hui avec le capital financier. l’Etat devient donc incompetent dans la mesure ou il n’est plus autonome par rapport a ce pouvoir financier. »
    « Tout en etant capitaliste de part en part l’Etat national populaire est impose a la bourgeoisie par les classes subalternes (proletariat, paysans, classes moyennes , femmes, colonises) Pour.avoir une vision plus objective sur la notion de deperissement de l’Etat, il faut dire que celui ci a en partie ete faconne par des luttes populaires. l’Etat capitaliste est traverse de contradictions, il n’est pas situe que du cote conservateur, il se trouve de part et d’autre de la ligne de front. Les libertes sont le produit de conquetes populaires passees qui doivent etre defendues. Impliques les classes moyennes ,( fonctionnaires, technicien, bureaux, cadres, enseignants) classes a part mais qui ont des interets propres, mais bien sur attention a la bascule ‘Chili) »
    La « Nation ne doit pas voir son origine a partir des formes marchandes et des conditions de circulation du capital, ellefut l’expression de luttes populaires. La Nation moderne tend a coincider avec l’Etat, elle devient l’encrage de son pouvoir dans la societe. L’Etat capitaliste fonctionne a la Nation fut elle europenne, mais l’Etat national a toujours ete l’enjeu et l’objectif des luttes sociales ouvrieres qui veulaient se reapproprier leur histoire. On ne pouvait entrainer des peuples dans des guerres et des massacres, si ces revendications ne s’articulaient pa sur l’aspect authentique de » l’ideologie Nationale. ».
    Je dirai qu’il faut prendre en consideration ce fait National dans toutes interpretations, ce n’est pas une vue de l’esprit.
    Extrait trop schematique de la Pensee de Nicos Poulanza qui aurait demande d’etre plus explicite. J’ai fait des recoupement sur le livre et d’autres textes et en particulier sur : REF :Contretemps.en:lectures:bonnes feuilles. Etat le Pouvoir et le Socialisme de Nicos Poulanza
    Cordialement Alain Monier

  2. Monier Alain dit :

    Bonjour, l’Irlande est digne de son histoire et le confirmer est utile et toujours necessaire, ce qu’elle a subis de la part des anglais est pour l’Europe une plaie toujours ouverte et saignante. Imposer le G8 au Pays c’est reveiller cette douleur toujours intense pour ceux qui n’ont cesse d’affirmer « qu’ils ont des Droits » et qu’ils ne cesseront pas de les faire valoir jusqu’aux derniers resistants. Toutrfois, un passage me chagrine dans ce texte c’est la mise sur le pavois de Kadafy comme referent Africain, c’est un non sens, si a une periode il fut sincere dans les annees soixantes, ce fut de courte duree. Bien vite la megalomanie, le gout du pouvoir le motiva. Si financierement il pu aide l’Afrique ce fut pour ses interets et vouloir se faire hisser comme le seul et unique interlocuteur. Mais cet individu a sur les mains avec son ami Compare celui de SANKARA qu’ils ont elimine pour s’assurer un prestige usurpe. Cela n’a rien a voir avec les visees Sarkozienne recentes. L’homme K. s’est voulu un symbole, Sankara seul restera pour les Africains un digne fils de l’Afrique vivante. Je sais que beaucoup d’Africains se meprennent encore sur lui comme victime de l’occident, mais les valeurs de l’Afrique ont ete trahi par ce milliardaire en Euros, comme le Fils Yade aujourd’hui. Cet assassin de la memoire n’a plus sa place dans le pantheon Africains. Je regrette que cet article ai du y faire reference, se servant dune cause juste, pour faire passer l’ignominie sous pretexe qu’il apparait encore comme actualite encore chaude pour contrecarrer les « mondialistes ». La Cause Irlandaise et meme Internationale n’a pas besoin de tels referents se pretendant « lumiere » des Peuples. C’est un peu trahir ceux qui avaient a coeur de lutter pour la liberte de l’Irlande occupee. Cordialement Alain Monier

  3. Cher Alain
    Je suis d’accord avec toi, sur Kadhafi. Je ne vois pas en quoi cette référence est obligatoire. Néanmoins à part deux ou trois éléments super discutables le texte est percutant sur l’essentiel. Mais tu t’es gourré d’article pour ton comm’!

    PS : Est-ce que tu pourrais envoyer un mail à l’adresse officielle (onglet : ‘contact’) pour qu’on puisse mieux communiquer?

  4. Thomas Münzer dit :

    Bravo RNU!

    vive le premier mai, rouge rouge rouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s