15 ans après l’accord du vendredi saint, toujours pas de « dividendes de la paix »

Article écrit par Liam Clarke le 10 avril dans le Belfast Telegraph, suite à la parution du rapport statistique de l’année 2012-13 sur la situation générale des Six Comtés.

L’Irlande du Nord fait défaut à tous les niveaux en ce qui concerne les dividendes du processus du paix, et Stormont n’a pas de stratégie pour renverser la tendance au déclin économique : telles sont les conclusions-choc d’une nouvelle série de statistiques. Dans une déclaration fracassante, l’auteur du deuxième rapport annuel sur le suivi de la paix en Irlande du nord [‘Northern Ireland Peace monitoring report’], a affirmé : « Cette génération est économiquement perdue ». Ce rapport, publié par le Community Relations Council (CRC), est un important inventaire du processus de paix, 15 ans après le signature de l’accord du vendredi saint. Des projections économiques, réalisées par l’institut d’Oxford, affirment qu’on ne pourrait pas revenir au taux de chômage de 2008 avant 2025.

Toutefois, Paul Nolan, l’auteur de ce rapport qui sera publié mercredi, souligne le fait que la paix elle-même n’est pas susceptible d’être brisée, malgré l’éruption de la révolte du drapeau [manifestations et émeutes loyalistes cet hiver] et les efforts ininterrompus des dissidents. C’est l’économie qui est chancelante. Le rapport avertit que « tout optimisme doit être tempéré par la reconnaissance de la crise de la zone euro ou la récession globale », lesquelles peuvent mettre en question les espoirs de regain, même situés à l’horizon 2025. Le rapport souligne que « les chiffres faisant état d’une croissance ne concernent pas seulement les industries indigènes, mais sont liées au faut que l’Irlande du Nord attire des étrangers. C’est un stimulant nécessaire pour dynamiser notre industrie touristique stagnante et attirer des investisseurs directs de l’étranger. » Le rapport remarque que notre image internationale est descendue en flèche suite aux conséquences houleuses de la saison des marches et de la protestation du drapeau cet hiver. Avant même ces événements, les signes de difficulté étaient là.

Malgré l’investissement dans de grands projets comme Titanic Belfast, les récits favorables de voyageurs, et la campagne promotionnelle ‘Our Time, Our Space’, les revenus touristiques en 2012 ont connu une baisse de 12% par rapport à l’année précédente, et le nombre de nuitées passées par les touristes dans les hôtels a chuté de 10%. Les salaires sont plus bas que la moyenne en Irlande et au Royaume-Uni, en particulier dans le secteur privé. Le Docteur Nolan explique : « Notre économie n’est pas innovante. Si vous jetez un œil sur les qualifications, vous vous demanderez comment une compagnie pourrait vouloir venir ici, à moins d’être attirée par les exemptions fiscales. Notre force de travail n’est pas spécialement qualifiée : 29% des travailleurs n’ont aucune qualification, et nous avons moins de diplômés que la moyenne du Royaume-Uni. Notre système éducatif est bon, à son sommet, mais il semble que les meilleurs éléments et les plus brillants continuent de nous quitter, malgré la paix. »

Depuis 2001, année qui vit 151 personnes se suicider, l’Irlande du Nord est devenue la région du Royaume-Uni affligée du plus grand nombre de suicides, alors qu’avant cette date elle était celle qui en connaissait le moins. Le rapport affirme : « Une partie de l’explication réside dans la récession, mais comme l’augmentation des suicides a commencé pendant le boom économique, il faut admettre qu’il est relié au trauma de ceux qui étaient enfants au plus fort des Troubles. » La tranche d’âge la plus affectée par le suicide n’est pas celle des jeunes hommes comme on le croit, mais celle des hommes âgés de 35 à 44 ans.

Ce rapport commandé par le CRC, le deuxième en date, confirme certaines tendances remarquées dans le rapport de l’année passée. La bourgeoisie catholique continue son ascension sociale, et la position des catholiques en général s’améliore, sans toutefois passer au-dessus du sort moyen des protestants. L’analyse montre que sur les 20 quartiers les plus déshérités d’Irlande du Nord, 16 sont des quartiers majoritairement catholiques. A l’autre bout de l’échelle sociale, les chiffres de 2001 montraient que sur les 20 pâtés de maisons les plus riches, 18 étaient majoritairement protestants. En 2011, quatre pâtés de maisons de ce groupe des plus riches avaient changé de composition et étaient devenus majoritairement catholiques. Ces quatre pâtés de maison se trouvent dans le quartier de Castlereagh à Belfast, où des catholiques semblent avoir déménagé suite aux rénovations urbaines promues par le parti DUP [unioniste] pour redynamiser le tissu urbain.

La position des femmes connaît un certain recul. Plus d’emplois féminins que d’emplois masculins ont été perdus pendant la récession, dont une grande partie d’emplois à temps partiel. L’année dernière, la moyenne des salaires féminins est passée à 90% des salaires masculins, contre 91% l’année précédente. Face à tous ces problèmes, le rapport remarque que Stormont a fait le mort. Seules cinq lois ont été passées en 2012, contre 28 en 2011. Stormont passe moins de lois que l’assemblée galloise ou l’assemblée écossaise. Le rapport interprète ainsi la chose : « Cet échec s’explique en partie par le fait que la vie politique se focalise sur des affaires symboliques et diviseuses, mais aussi parce que l’Assemblée ne parvient pas à faire de progrès sur les questions socio-économiques. » Le docteur Nolan explique ainsi : « les députés de Stormont n’apportent rien aux zones les plus déshéritées, ces zones où se recrutent les protestataires du drapeau et les républicains dissidents ».

Cet article, publié dans Analyse, économie, social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 15 ans après l’accord du vendredi saint, toujours pas de « dividendes de la paix »

  1. Liam dit :

    La mere de Jim Lynagh – Carmel Lynagh- est decedee hier soir

  2. Liam dit :

    Bonne traduction mais coquille : c’est le rapport 2013

  3. Liam dit :

    Hors sujet.
    On trouve ici le texte integral de l’excellen WAS MAO A MONSTER? (2010)
    http://dajialai.org/ziliao1/Radical%20books/was%20mao%20realy%20a%20monster.pdf
    de meme que
    The Battle for China’s Past: Mao and the Cultural Revolution (2008) ici
    http://www.scribd.com/doc/91156324/The-Battle-for-China-s-Past

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s