Préparatifs policiers intensifs en prévision du sommet du G8 dans le Fermanagh

Source : presse bourgeoise

Dans 12 semaines très précisément, les dirigeants des plus puissants pays du monde vont arriver dans le complexe hôtelier du Golf au bord du Lough Erne, dans le comté du Fermanagh. Environ 3.500 policiers supplémentaires venus du reste du Royaume-Uni se sont portés volontaires pour assurer la sécurité de l’événement, flanqués de plusieurs centaines d’agents de sécurité privés, qui auront pour mission d’assister le PSNI [Police Service of Northern Ireland] dans cette opération de maintien de l’ordre qui sera l’une des plus importantes de ce type jamais vues dans la province. La police prévient que les fauteurs de trouble seront fermement pris en main.

Le sommet du G8 aura lieu en juin de cette année, et il attire habituellement des manifestations qui peuvent dégénérer en émeutes. Mais la police avertit d’ores et déjà que tout fauteur de trouble sera fermement recadré. Alistair Finlay, chef adjoint du PSNI, a dit à la chaîne de télévision UTV : « Il y aura un très grand nombre de policiers pendant cette période. Ils veilleront à la sûreté et à la sécurité du sommet lui-même, de ses environs, et j’ajouterai même, de toutes les villes importantes »

Les policiers du PSNI et d’autres forces sont en train de subir un entraînement, visant à faire en sorte qu’ils ne se trouvent démunis en aucune situation pendant le sommet du G8, par exemple face aux sit-in de quelques personnes ou aux émeutes d’envergure et autres affaires relatives au maintien de l’ordre. Les forces de sécurité seront sur leurs gardes dans les ports et les aéroports, pour surveiller les fauteurs de troubles connus de leurs services. Kevin Dunwoody, haut gradé du PSNI, explique que « Nous devons faire en sorte que tout policier arrivant ici ait la confiance suffisante pour affronter n’importe quelle situation. Toutes les remarques selon lesquelles ces policiers ne sont pas formés ni expérimentés sont complètement erronées ». Il précise en outre :« Réciproquement, le PSNI apprend des policiers de Grande-Bretagne des enseignements, concernant la gestion de ces sommets, que ces derniers ont connu à Gleneagles [sommet du G8 en 2005], ou la façon de faire face aux manifestants écologistes, comme lors des protestations contre les autoroutes dans le Sud de l’Angleterre. »

Bien que des milliers de policiers britanniques, de diverses branches de la police, se sont portés volontaires pour aller en Irlande du Nord, leurs syndicats soulèvent des doutes sur le choix de l’emplacement du sommet du G8. Ils expliquent que la police en Irlande du Nord est très différentes de celle du reste du Royaume-Uni, et qu’il y a déjà assez de menaces contre les policiers pour rajouter de l’huile sur le feu avec le sommet du G8. De son côté, le gradé Dunwwody affirme que les responsables du maintien de l’ordre seront à la hauteur de la tâche, tout en précisant : « Personne ne peut garantir la sécurité de qui que ce soit à 100%. Néanmoins, ajoute-t-il, j’ai une entière confiance dans l’entraînement et les exercices qui sont prodigués, qui feront en sorte que tout policier débarquant ici se sentira en sécurité et capable de répondre à toute menace ».

Les forces policières supplétives seront amenées en Irlande du Nord pour le seul motif de la sécurisation du sommet du G8, et ne seront pas armées, ce qui est la norme en ce qui les concerne. Cependant, ils auront un kit complet incluant un gilet pare-balle. « Les policiers du PSNI seront armés comme d’habitude et prendront en charge la protection des groupes de policiers supplétifs avec lequel ils travailleront pendant cette période », affirme Alistair Finlay. Un labeur herculéen attend les responsables de la sécurisation du G8, d’autant plus qu’ils devront accomplir leur mission sous l’œil des médias du monde entier.

Source : ici

Cet article, publié dans Nouvelles du front, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Préparatifs policiers intensifs en prévision du sommet du G8 dans le Fermanagh

  1. Monier Alain dit :

    Bonjour, il faut le faire, a mon avis c’est une sorte d’insulte, ou alors cela temoigne d’une inconsequence anglaise se considerant comme maitre absolu en « leur domaine ». Mais aujourd’hui on ne craint plus le ridicule. A mon sens L’ argument indiscutable a leurs yeux fut la visite de la reine en « ses terres de chasse ». Le G8 invite a la partie de chasse (beaucoup d’armes a disposition) le gibier comme toujours doit se presenter les pattes » nues ». Cordialement Alain Monier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s