Un poème

Mon frère jouait au football
Je regardais,
Mon frère allait chasser
J’attendais

On m’emmenait danser
Et j’attendais
Qu’il vienne me demander une danse

Je suis restée de marbre
Quand il m’a embrassée
Et couchée, de marbre
Lorsqu’il m’a pénétrée

Toute ma vie, j’ai été
Debout les yeux ouverts,
A regarder et à attendre,
Alors qu’ils me dévoraient l’âme

Marian Stenning

Cet article, publié dans Arts et lettres, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un poème

  1. Monier Alain dit :

    Bonjour,
    C’etait Deleuze qui disait, il faut etre femme avec les femmes et hommes avec les hommes.
    cordialement Alain Monier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s