6 Comtés – La crise d’une économie portée à bout de bras par l’Etat britannique

Une étude récente révèle que tous les indicateurs montrent que l’Irlande du Nord est en train de passer derrière le reste du Royaume-Uni en ce qui concerne l’emploi, la croissance et la productivité. La confiance des milieux d’affaire est plus basse que dans les 12 autres régions du Royaume-Uni, l’Irlande du Nord étant en avant dernière position pour ce qui est du taux de chômage. Les chiffres du chômage de longue durée sont en Irlande du Nord deux fois plus élevés que la moyenne du Royaume-Uni. Cette étude, intitulée Northern Ireland Economic Outlook (NIEO) et publiée par l’agence PwC [PricewaterhouseCoopers International Limited], montre également que le taux de croissance dans la province est estimé pour 2013 à 0,4%, et que le taux de chômage va continuer à augmenter.

Le rapport signale en outre sa préoccupation pour ce qui touche l’inégalité dans l’accès à la propriété, les arriérés de loyer dans le logement public et l’impact des réformes en cours dans les aides sociales, facteurs qui augmentent la compression de l’économie de la province. De son côté, le secteur touristique et hôtelier a connu une bonne performance l’année dernière, et on observe une croissance modeste dans l’industrie agro-alimentaire, et quelques succès remarquables de la part de quelques industries exportatrices très performantes.

Cela étant, pour Dr. Esmond Birnie, économiste en chef de PwC pour l’Irlande du Nord, la province est en train de payer le prix de sa dépendance vis-à-vis du secteur public, qui a duré pendant une génération. Il affirme ainsi : « Le secteur public subit les conséquences du programme d’austérité du Royaume-Uni, et a du mal à atteindre les objectifs fixés dans le projet gouvernemental. Malgré quelques performances remarquables dans l’exportation, faites par un petit nombre de nos grandes compagnies industrielles, le secteur privé ne possède pas la masse critique qui pourrait compenser les baisses dans les dépenses publiques ».

Le Dr Birnie explique que l’effondrement dans l’immobilier, la stagnation des salaires qui n’augmentent pas autant que l’inflation, la réforme dans les aides sociales et le manque de productivité, ont accentué la contraction économique qui touche le secteur public, le secteur privé et les foyers. Il conclut ainsi : « Tous les indicateurs montrent que l’Irlande du Nord est en train de passer derrière le reste du Royaume-Uni en ce qui concerne l’emploi, la croissance et la productivité, et il n’y a aucune solution évidente pour mettre fin à ce glissement. »

Source : ici

Cet article, publié dans économie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s