La police britannique usurpait des identités d’enfants morts

Pendant plus de quatre décennies, la police britannique a usurpé l’identité d’enfants morts et s’est servi de leurs noms pour mener des opérations clandestines, qui ont pour certaines duré dix ans. Le Guardian révèle qu’environ 80 identités ont ainsi été usurpées par la police de Londres, pour faire des passeports, des cartes d’assurance et des permis de conduire. L’enquête des journalistes du Guardian conclut que la police de Londres a autorisé ces activités, sous le couvert du secret, depuis les années 1960. Il s’agissait à l’époque d’infiltrer des groupes protestataires.

La police a fait cela sans informer les parents des enfants morts. «La police n’aurait pas dû être autorisée à agir ainsi. Ces gens se considèrent comme étant franchement au-dessus des lois » nous dit Tony Gosling, journaliste d’investigation. La police, de son côté, explique à notre journal que cette pratique n’a pas été « officiellement » autorisée, mais qu’elle allait enquêter sur ces allégations « d’arrangements, de la part de policiers du SDS [Special Demonstration Squad] pour acquérir des identités clandestines de la part du SDS. Le Guardian se base principalement sur le témoignage de deux anciens policiers du SDS, qui racontent avoir vécu sous les fausses identités d’enfants morts. L’enquête montre qu’au moins 80 policiers ont utilisé ces identités entre 1968 et 1994.

« Il semble que Scotland Yard est dirigée comme une sorte de culte secret. Il faut briser ce culte si l’on veut obtenir réparation et si l’on veut une police décente et juste » dit Gosling. Il semble que cette pratique a disparu dans les années 1990 avec l’introduction de la technologie digitale dans les services de l’Etat Civil. Cependant, la police de Londres dit enquêter sur un cas de 2003. A l’origine, ces méthodes étaient destinées à fournir aux agents une couverture légitime pour infiltrer des groupes politiques extrêmes, des militants des droits des animaux et des cellules potentiellement terroristes.

Source : ici

Cet article, publié dans coups fourrés, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s