Message de Ruairí Ó Brádaigh à l’occasion du décès de Dolours Price

Dolours Price : ‘You have triumphed in the end’ – Ó Brádaigh

Le décès récent de Dolours Price est un moment important dans l’histoire républicaine. Née dans un foyer fermement républicain de Belfast, elle a été marquée par l’influence de son père Albert, qui était actif dans les années 1940 et avait été emprisonné, et de sa tante Bridie Dolan qui s’était grièvement blessée avec une grenade qui avait explosé prématurément.

Lorsque le mouvement pour les droits civils commença dans les années 1960, Dolours était en première ligne pour tout type d’activités. Lorsque la lutte connut une escalade et que l’internement sans procès fut imposé, elle rejoignit le mouvement républicain, avec sa sœur Marion. S’ensuivit leur activité à Londres, leur détention prolongée et leur grève de la faim. Pour contrer leur grève de la faim, on leur fit subir la nutrition forcée pendant 200 jours, suivie d’une décision les rapatriant dans les 6 comtés, qui ne fut suivie d’effet que deux ans plus tard.

Il est certain que la brutalité de la nutrition forcée de longue durée a eu des effets profonds sur Dolours, à la fois mentalement et physiquement. Cela a conduit à la libération anticipée des deux sœurs.

Dolours rejetait ce qu’elle comprenait dès le départ comme un « processus de capitulation ». Quand l’accord de Stormont fut signé en 1998, elle rendit visite au bureau central de Republican Sinn Féin à Dublin et nous fit savoir très clairement sa position. Juste après, par sa participation à la conférence annuelle [‘Ard-Fheis’] de Republican Sinn Fein, elle montra quel était le drapeau qu’elle arborait. Lors de sa participation au 25è anniversaire de la mort du gréviste de la faim Frank Stagg, en 2001 à Ballina, elle fit un discours auprès de la tombe de son ancien ami et camarade, Jackie Clarke. Là encore, elle fit connaître ses positions.

Plus récemment, elle a attaqué publiquement ce qu’elle percevait comme un ensemble de tromperies, d’hypocrisie et de mensonges publics, commis dans les hautes sphères. Elle a dénoncé cela sans arrêt. Elle considérait que tout cela contredisait la montagne de sacrifices qui avaient été consentis pendant des décennies. Elle, qui avait donné à la lutte plus que sa part, était outragée devant ces développements. Jamais elle n’a participé à ces tromperies, à cette hypocrisie et à ces mensonges publics. Elle sera honorée – cuimhneofar ort, a Dholours.
Tu as fini par triompher.
Nous adressons notre sympathie à ses sœurs Marian et Clare et à ses deux fils Danny et Oscar.
Ruairí Ó Brádaigh, 27 janvier 2013

Source : ici

Cet article, publié dans Commemoration, Déclaration, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Message de Ruairí Ó Brádaigh à l’occasion du décès de Dolours Price

  1. Liam dit :

    Pour moi ce n’est pas juste un autre martyre pour la cause, c’est une amie personelle qui est morte.
    Ce m’est pas seulement quelque chose de politique, ca m’affecte personellement.
    Et je ne suis pas le seul. Alors que j’ecris cela, des communistes d’Ecosse et de Liverpool (qui n’ont pas d’argent) viennent pour rendre leur hommage.
    Dolours n’etait pas seulement republicaine mais aussi d’extreme gauche. Elle a commence dans ce qui etait l’equivalent irlandais de la gauche proletarienne. En 1972, elle et Marian ont ete expulsees d’Italie apres avoir adresse un meeting de Lotta Continua – il y a des photos de cela.
    Dolours etait a l’avant garde des protestations en Irlande quand en 2000-2001 il y avait les greves de la faim en Turquie. Quand elle etait emprisonnee elle a cree des mouchoirs pour les camarades de la RAF – Holger Meins en particulier qui est mort de force feeding au meme moment ou elle et sa soeur etaient en greve de la faim.
    Dolours etait egalemment presente quand les Nepalais sont venus a Belfast en 2004 pour parler de la guerre Maoiste au Nepal.
    Mais Dolours n’etait pas juste quelqu’un de politique. C’est quelqu’un qui vennait de Dublin pour me rendre visite a l’hopital en 2005 et 2009. C’etait quelqu’un qui qimait Leonard Cohen, qui appreciait les pieces DE Bertold Brecht.
    C’etait vraiment une personne bien qui a touche beaucoup de monde independament de la politique.
    Je l’ai vu au « wake ». demain elle sera enterree. Mais son esprit ne pourra jamais etre enterre.
    An Phoblacht Abu!

  2. Merci de ton témoignage Liam
    Nous te rejoignons dans la peine

  3. Liam dit :

    l’histoire de Lotta Continua est reprise par la presse bourgeoise
    http://www.independent.ie/opinion/analysis/a-bright-studious-girl-who-led-the-double-life-of-an-ira-terrorist-3367684.html
    j’ecris en attendant l’arrivee des communistes ecossais. On va aller payer nos hommages apres
    A propos – J’ai donne a la famille une carte signe Liberation Irlande.
    Je n’ai pas demande votre avis avant, mais je ne voyais pas de problemes

  4. Il n’y a aucun problème
    Salut aux camarades écossais!

  5. Ekintza dit :

    Agur eta Ohore.

  6. peadar dit :

    une traduction en anglais des textes du congrès de lotta continua en 1975 :

    http://bigflameuk.files.wordpress.com/2011/05/lc75congress.pdf

  7. Ping : Message de Ruairí Ó Brádaigh à l'occasion du ... - Liberation Irlande | IRLANDE | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s