Des nouvelles de Maghaberry

Déclaration de Cogús du 12 janvier 2013

Il est heureux pour les prisonniers de guerre républicains qu’en ce début d’année 2013 la révolte carcérale ait pris fin. Toutefois, à la fin de l’année dernière et au début de celle-ci, le nombre de prisonniers a atteint un pic, ce qui a engendré une nouvelle situation de crise dans la prison [de Maghaberry]. L’aile 4, qui abrite les prisonniers alignés au Republican Collective Landing (RCL) a saturé juste avant Noël. Et lorsque trois républicains de Derry furent condamnés en emprisonnés, ils furent installés dans l’aile des détenus en préventive, avant d’être déménagés dans les quartiers de haute sécurité [« SSU »], puisqu’aucune cellule n’étaient disponible dans l’aile 4 où ils souhaitaient aller.

_47449469_maghaberryDans un geste de bonne volonté, les prisonniers de Cogús (de l’aile 3) ont informé les autorités de la prison qu’ils voulaient bien inviter ces hommes dans l’aile 3, tout en acceptant qu’ils restent dans la structure RCL et sous ce régime. Les prisonniers de Cogús ont fait ce geste parce que ces trois hommes auraint pu, dans le cas contraire, être amenés à entamer une grève de l’hygiène juste avant Noël, et que leurs familles auraient pu vivre dans l’angoisse de les voir entrer ou bien dans les quartiers de haute sécurité, ou bien au milieu de la population carcérale ordinaire. Jeudi dernier [10 janvier], l’administration de la prison plaça un autre prisonnier aligné à RCL dans la dernière cellule disponible de l’aile 3. Depuis que les républicains ont pu obtenir leurs propres quartiers en 2003, c’est la première fois que les ailes 3 et 4 sont pleines.

Nous sommes en mesure de confirmer que depuis jeudi soir [10 janvier], quatre prisonniers alignés à Cogús sont détenus dans l’aile des détenus en préventive. Ils sont bloqués en cellule 24h/24, loin de l’aile républicaine, et dans le même quartier que des criminels et des loyalistes ayant participé aux émeutes de la querelle du drapeau. Leur sécurité est donc en danger, ce qui nous préoccupe vivement, nous et leurs familles. Les prisonniers de Cogús ont fait preuve d’imagination et de maturité avant Noël, en donnant leur espace à d’autres républicains emprisonnés. Nous appelons les services pénitentiaires à faire preuve, eux aussi, d’imagination et de maturité, et de créer un nouveau quartier dans la Roe House pour traiter le problème de l’accroissement de la population républicaine emprisonnée.

S’ils ne le font pas, non seulement ils mettent ces hommes en grand danger d’attaque par les loyalistes, mais les services pénitentiaires se mettraient aussi en contravention avec le rapport Steele qui a recommandé la séparation des prisonniers loyalistes et républicains. Nous soulignons le fait que cette situation n’est pas en train de se tasser et qu’elle ne peut pas être ignorée. Tous les prisonniers républicains ont le droit de vivre dignement et d’être traités respectueusement dans la Roe House. Les divers groupes de soutien à l’extérieur devraient laisser de côté leurs intérêts factionnels et agir de concert, afin de mener campagne pour l’extension de l’espace alloué à tous les républicains dans la Roe House de Maghaberry.

Cogús est le département des prisonniers de Republican Network for Unity (RNU)

Source : ici

Cet article, publié dans Prisonniers politiques, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Des nouvelles de Maghaberry

  1. Monier Alain dit :

    Bonjour, les conditions dans lesquelles sont incarceres les prisonniers Republicains, me remettent a l’esprit l’actualite sur le sort des otages . Un « otage Anglais » et systematiquement considere comme un homme mort, a moins qu’il ne soit epargne par les preneurs. L’Angleterre ne traite jamais avec les ravisseurs. Culture Anglo saxonne ou les commentaires sur la protection des animaux sont exemplaires mais ou l’homme est la sous categorie. Le WWF malgre son apparence, en est l’exemple parfait ; dans la mesure ou l’on sait que ses createurs furent un prince nazi notoire et son homologue anglais non moins admirateur de ce regime. Ce n’est pas etre anglophobe que de dire que l’esclavage, le trafic d’opium virent l’Angleterre comme le precurseur en ce domaine ; je ne minimise par le role de la France et d’autres en ces domaines, mais l’Angleterre en fut toujours le maitre d’oeuvre. Un pays democratique a avec des particularites bien « particulieres , Alors !!! Cordialement Alain Monier.

  2. peadar dit :

    Pour répondre à ta remarque ironique, le soin apporté aux chevaux est une particularité de tous les peuples qui ont une tradition de l’élevage de chevaux, des Arabes aux Irlandais. En Irlande, la communauté des Travellers (gens du voyage) est celle qui a les rapports les plus proches avec les chevaux, et on aurait du mal à assimiler leur vision du monde à celle de « princes nazis » ! Et si l’abandon des chevaux créé scandale en Irlande, c’est parce qu’ils sont depuis très longtemps des compagnons et des assistants dans la vie du peuple irlandais. Les voitures sont arrivées tard. Dans terrains vagues de certaines banlieues populaires de Dublin, les gamins montent ces chevaux. Donc d’un point de vue populaire ou même prolétaire, la question de la survie et du bien-être des chevaux, ânes et mulets, n’est pas une préoccupation secondaire, artificielle ou d’importation.

    D’ailleurs, le fait que le souci pour le bien-être des animaux s’est beaucoup plus développé en Angleterre que chez nous, est une question très intéressante. Les non marxistes parlent (avec mépris ou pas) de caractère national, mais sans rien expliquer, alors que les marxistes verraient peut-être dans ces tendances écologiques ou cette ‘sensiblerie’ anglaise, l’expression d’une certaine réponse immédiate-sensible à la brutalité de la dépopulation et dépossession rurale dans le cours de l’accumulation primitive et de la révolution industrielle, qui ont brisé les rapports anciens avec l’environnement social et naturel, sans les remplacer par quoi que ce soit de satisfaisant ou d’équilibré. Je pense notamment à l’expression de ce drame chez Carlyle et Tolkien, ou à la phrase de Marx qui dit que la bourgeoisie anéantit les rapports ‘idylliques’ pour les remplacer par les eaux glacées du calcul égoïste.

    Quant à l’esclavage, il se pratiquait en Grèce antique et à Rome et presque partout bien avant que l’Angleterre n’existe. Et si tu doutes du fait que la france a énormément profité de la traite des Noirs, promène toi à Bordeaux tu comprendras tout de suite.

  3. Monier Alain dit :

    Bonjour, il n’y avait aucune ironie dans mes propos. De plus j’ai eu l’occasion dans mon enfance a connaitre les Chevaux chez un oncle qui en possedait beaucoup; et je les ai aime comme j’aime toujours les animaux que j’ai toujours eu, il me reste aujourd’hui un chat car nous vivons ma femme et moi en appartement. Ceci dit en suivant justement souvent des emissions animales de qualite faites par des Anglais. Je me suis attache a faire cette remarque que l’animal en protection etait mieux considere (il faut etre tres attentif j’en conviens) que l’indigene du cru qui ne recevait les memes faveurs, peut etre une sorte de « differentialisme », que j’ai resenti. Tant mieux pour les animaux, regretables pour l’humain. Je connais tres tres bien Bordeaux. A quoi fais tu allusions, aux facades XVIII , a certains marcarons a tetes noires sur les facades. Tu m’expliquera si tu le desires. Je ne vois pas la difference entre Marxistes et non marxistes au niveau d’une certaine ruralite francaise, qui donnerait un bon point a la Royaute A ce titre je pourrai retorquer que la qualite et le gout du terroir on les trouvent plus en France qu’en Angleterre. Si tu veux me parler de l’agrement des jardins chez les Anglais c’est exact, gout tres aristocratiques, que la Revolution francaise c’est aussi exact a mis a mal. La chassse a courre c’est encore tres aristocratique c’est plus humain surement que de gaver les oies. En France on a couper la tete a notre roi, il n’y a pas lieu d’en tirer gloire, mais cela est important au niveau symbolique. L’angleterre a donc un certain rafinement, aime d’ailleurs par beaucoup de Francais. Toutefois les Anglais aiment beaucoup le Perigord ou ils achetaient beaucoup de maisons et proprietees. D’ailleurs un couple vient d’en acheter une a cote de la petite ferme de ma fille. Il est donc exact qu’il ont du gout, a cet effet Ils vendent beaucoup leurs produits sur les marches. Mais la conjoncture economique a e vu le retour d’un certain nombre chez eux. Je fais la difference entre Anglais et Irlandais, dans la mesure ou justement ce gout tres aristocratiques anglais de certaines classes, denote avec le fond Irlandais plus proletarise, qui a toujours eu conscience que la Republique avait leur preference pour ce qu’elle a pu representer face a une monarchie qui les a toujours humilies, bafoues. Qu’aujourd’hui la Republique demande des amenagements incontournables c’est une necessite. Par contre Je reste surpris, lorsque j’ose emettre une critique a l’encontre de l’Angleterre, il y a retour de batons. L’Angleterre n’est pas mon ennemie loin de la, ni ma tasse de The d’ailleurs. Mais a mes yeux, elle semble representer beaucoup a votre coeur. En fait j’ai fait le constat qu’il y avait une certaine dualite dans vos propos. Tantot critiques acerbes, justifiees par son attitude vis a vis de l’Irlande du Nord, tantot une sorte de nostalgie affective dont tu me demontres par tes propos, la realite.. C’est ton affaire et ton droit je l’entends bien, mais si cela est possible accepte mon point de vue sans t’en offusquer. Cordialement a toi peader. Alain Monier

  4. Monier Alain dit :

    Ma critique ne s’adressant nullement a L’irlande ; j’ai pris bonne note de la Tradition Irlandaise

  5. peadar dit :

    Merci de ta réponse Alain, je ne m’offusque pas je ne fais que polémiquer😉

    Il y a une différence difficilement conciliable à mon avis entre la vision du monde nationaliste et la vision du monde socialiste

    La vision nationaliste attaque « les Anglais » ou « les Américains »: dominants et dominés ensemble, car cette vision du monde les met forcément dans le même sac national ou racial.

    La vision socialiste au contraire cherche à attaquer la domination elle-même et ne voit pas les lignes de partage fondamentales entre nationalités ou races, mais plutôt entre les modes de production et entre les classes.

  6. Monier Alain dit :

    Peadar,
    Ma vision n’est pas Nationaliste mais » Republicaine », a ce titre il n’y a pas de difference entre nationaux et autres. La Vision Republicaine que je defends se permet de crtiquer l’Angleterre car c’est sous la mention « Angleterre » que s’execute toutes ses actions . De cette « democratie ». On peux effectivement dire qu’elle est »Bourgeoisie, capitalistes internationalistes »; mais a t’on le temps de considerer que le peuple est soumis au diktat de la » plus value », meme si cela est le cas et donc de se fait le Peuple est manipule. J’ai bien conscience du travail fait par les theoriciens Marxisme a cet effet. Je pense que Marx a eu le genie de decouvrir le mecanisme de l’exploitation cela est tout a fait credible, mais sa logique theorique sur la « liberation » ne fut a mon sens et pour d’autres referents Marxistes, de factures Methaphysique referencees par un determinisme monotheiste. La linearite historique faisant fit de l’indetermination evenementielle. Qui pense evenement veut dire non determinable, ça arrive sans que personne ne le previsualise. Je fais reference a Mai 1968, comme Evenement que nos brillants intectuels n’ont pas prevu, dont les PC traditionnels qui se disent omnicient. Dire que Mai 1968, comme l’assigne le philosophe Clouscard (francais) est un avatar du Capital, peut se dire, mais on peut tout dire apres coup. Pour ce faire je suis Universaliste et non Internationalise, je ne tiens pas a cautionner le manquement de beaucoups de mouvements se disant Internationalistes.Autant de victimes des deux cotes et aujourd’hui un seul vainqueur ne me permet pas de me tromper, une fois a suffit. Je sais chez nous il y a Badiou que je respecte pour son courage et son travail, mais dont je doute de l’efficacite de ses solutions. Je suis Republicain Universalite et a ce titre je m’appuie sur une nation. Car du fait de la mondialisation qui detruit et detruira toutes les organisations Populaires je pense que La Republique Nationale et Universaliste est toujours le rempart contre la globalisation.Il n’y a plus le temps de se reposer sur des certtudes, comme le dise les ecologistes de toutes fractions. Il n’est plus temps d’aller au « catechisme ». » L’evenementiel n’est pas contradictoire avec un certain agir » Cordialemeamicalement a toi, sans rancune. Alain Monier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s