Quelques nouvelles de Belfast

Source : presse étatique des 26 comtés

Trois personnes ont été arrêtées et un policier a été blessé lors des désordres de lundi soir à Belfast-Est et à Great Victoria Street. Un jeune de 17 ans et deux hommes de 26 et de 70 ans ont été arrêtés lors de deux incidents séparés à Great Victoria Street. A Belfast-Est, la police a été attaquée par la foule, armée de pierres et de cocktails molotov. Des canons à eau ont dû être employés étant donné l’ampleur du désordre. Plus tôt dans le journée de lundi, un chauffeur de bus avait été blessé suite au détournement de deux bus vers 19h25. Il semble que cet homme ait été blessé par des éclats de verre, les assaillants ayant jeté des pierres sur les vitres de son bus, dans le quartier de Newtonwards Road. Le chauffeur, souffrant de coupures, a dû être hospitalisé. Lundi matin, le service de la ligne Metro Bus a été suspendu à Belfast-Est.

ssEn outre, des gens qui participaient à une réunion d’aide à des handicapés dans l’église St Matthews, dans le quartier catholique de Short Strand, ont dû prendre la fuite. Des cocktails mototov avaient été jetés contre l’église. M. Baggott, chef de la police PSNI a présenté ses excuses aux habitants nationalistes qui ont vu leurs maisons se faire attaquer par les manifestants loyalistes le week-end dernier. Une manifestation loyaliste avait pu s’approcher du quartier de Short Strand après que les lignes de communication entre police et organisateurs de la manifestation se furent coupées.

Matt Baggott a dit : « Les habitants n’auraient jamais dû subir cela. Je suis navré qu’ils aient subi ce traumatisme ». Il a ajouté que les organisateurs de ces émeutes mènent les gens par le bout du nez, en direction de la prison, et que la police était en train de mettre des noms sur les fautifs. » Que les émeutiers s’attendent à ce qu’on frappe à leurs portes » a-t-il dit.

De son côté, Peter Robinson, premier ministre [de l’entité des 6 comtés], a qualifié les émeutiers d’ennemis de la démocratie. Il a expliqué qu’ils étaient exploités par ceux qui cherchent à mettre à bas le processus de paix. « Vous ne respectez pas le drapeau de l’union quand vous vous en servez pour attaquer quelqu’un. Vous ne le respectez pas si vous devez le porter masqués » a dit M. Robinson. « Pour beaucoup de gens, la querelle du drapeau n’est qu’une couverture cynique pour cacher l’objectif politique qui est de détruire le processus politique ».

Jusqu’à aujourd’hui, 101 policiers ont été blessés, l’un d’entre eux est hospitalisé. Il y a eu en tout 112 arrestations et 85 personnes ont été accusées de troubles à l’ordre public, y compris un certain nombre d’enfants. La somme des dégâts est évaluée à plus de 7 millions de £. Matt Bagott, chef du PSNI a demandé aux politiciens de réagir pour résoudre rapidement la crise. « Même si nous avions 12.000 policiers, nous n’aurions pas les moyens d’avoir une approche rigide vis-à-vis de ces manifestations. Notre approche a toujours été mesurée et responsable. Nous devons tout simplement placer la sécurité de nos concitoyens avant toute chose » a-t-il dit.

Mercredi prochain, des pourparlers auront lieu au centre-ville de Belfast, à l’hôtel de luxe Europa, qui est connu pour avoir été l’hôtel le plus bombardé d’Europe.

Source : ici

Publicités
Cet article, publié dans social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Quelques nouvelles de Belfast

  1. Monier Alain dit :

    Bonjour, pour revenir sur un passe recent, voici un extrait de ce qu’exprimait alors BHL encore de gauche, le 17 Aout 1971 :

     » C’est en 1969 sans doute que les choses ont commence de changer :
    1) les Catholiques sont passes de l’idee de guerre de religion a celle de guerre anticoloniale ; derrriere le protestant se profile a present l’ennemi veritable ; « l’imperialisme » britannique..
    2) Correlativement l’illusion reformiste s’est dissipee. On sait maintenant qu’un regime qui a peur, qui pratique la terreur, et qui cede au chantage, est un regime paralyse. Du coup, le recours a la violence parait de plus en plus inevitable.
    3) De l’idee de guerre coloniale elle meme, on est passe a celle plus radicale, de guerre de classe. Jusqu’ici le mouvement nationaliste regroupait des elements disparates depuis le proletaire au chomage jusqu’au hobereau rural voyant sa suprematie menacee par la classe montantes des capitalistes protestants ; l’option revolutionnaire a ecarte les elements les plus douteux et donne au mouvement de liberation une base sociale plus homogene.
    4) Enfin l’idee meme de liberation nationale s’est clarifie ;la reunification n’est plus evoquee sans nuances comme solution providentielle; elle s’inscrit dans une perspective revolutionnaire globale et debouche sue le concept de « Republique des Travailleurs »
    Bien sur ces mutations sont en cours; elles n’ont pas encore epuise leurs effets. Mais on peut dire d’ores et deja que la resistance catholique a l’oppression sera aussi, dans la meilleure tradition des guerres ant-colonialistes, un combat pour le socialisme.
    Cela dit on peut tenter de voir un peu plus loin etavancer des a present que l’impact de cette guerre larvee pourrait peu etre depasse les frontieres de L’Ulster. Il y a l’Angleterre d’abord avec ses dizaines de milliers de travailleurs irlandais immigres ; regroupes dans le secteur du batiment et de l’industrie aux tous puissants trade-unions, restes en contact avec l’Irlande natale par le biais des « irish » et des Eglises catholique. Ils peuvent, si les troubles doivent durer, constituer, un facteur d’instabilite et prolonger la rumeur du conflit dans la banlieu Londonienne …… »
    BHL a change, les medias Francais aussi. Que diraient ils aujourd’hui ? . Que devient cette Irlande de 2013, cliche hier en 1971. Cordialement Alain

  2. peadar dit :

    Que dirait BHL aujourd’hui? Je ne sais pas, il faudrait demander à sa nouvelle copine!
    http://allainjules.com/2010/06/02/daphne-guinness-celle-qui-a-pique-bhl-a-arielle-dombasle/

  3. Monier Alain dit :

    Bonjour,
    Merci, je savais bien qu’il etait reste attache a la question Irlandaise, mais j’ignorai que ce fut une histoire de C.., . Tous deux ont une religion commune, ce qui les rapproche d’autant plus; ce sont tous les deux des adorateurs du Fric. Cordialement Alain Monie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s