RSF – Déclaration à l’occasion du nouvel an 2013

Republican Sinn Féin adresse ses vœux fraternels de nouvel an aux amis, camarades et sympathisants en Irlande et dans le monde. Des millions de personnes de la classe ouvrière en Irlande et en Europe vont accueillir l’année qui vient avec dans le cœur de la peur et des mauvais pressentiments. Le budget annoncé par le gouvernement des 26 comtés montre que la politique d’austérité implacable, dictée par ses maîtres politiques à Bruxelles, va non seulement se poursuivre mais encore s’accentuer, serrant à la gorge toutes les sections de notre peuple au-delà du point de rupture. Aux yeux de la classe politique et de sa valetaille médiatique, les travailleurs pauvres, les chômeurs, les personnes âgées et les jeunes ne sont qu’une charge. Le concept-même d’une société capable d’éduquer ses jeunes et de prendre soin de ses aînés et de ses malades, est sacrifié sur l’autel de l’idéologie politique et économique de l’Union Européenne faite d’autoritarisme centralisateur et de capitalisme financier.

La décision prise par le gouvernement britannique d’héberger le sommet du G8 dans le comté du Fermanagh le 17 et 18 juin est hautement symbolique, et donne l’occasion aux forces progressistes de faire la connexion entre le vieil impérialisme prenant la forme de l’occupation britannique et le nouvel impérialisme représenté par la colonisation économique des 26 comtés par la troika UE/BCE/FMI. Republican Sinn Féin tiendra un contre-forum anti-impérialiste lors du week-end précédant le sommet du G8 pour présenter ses alternatives nationales et internationales à ces deux impérialismes.

Pour les républicains irlandais, la lutte est à la fois politique et économique, et penser autrement reviendrait à ignorer la réalité de l’impérialisme et par conséquent à diluer notre programme révolutionnaire. Avec James Connolly, nous pensons qu’il n’est pas suffisant de retrancher la présence physique de l’impérialisme, sous la forme de l’occupation militaire britannique, si n’est pas créée une Irlande Nouvelle fondée sur la véritable démocratie politique et économique : une République Démocratique Socialiste Fédérale de Toute l’Irlande. Quatre vingt-dix ans après la mort de Liam Mellows, ses enseignements n’ont jamais été aussi parlants : « Si le peuple irlandais ne contrôle pas ses industries, ses transports, sa monnaie et le sol du pays, les capitalistes étrangers ou domestiques le feront. Et qui contrôle la richesse d’un pays et les moyens par lesquels la richesse est acquise, contrôle aussi son gouvernement. »

Dans les Six Comtés, le processus de normalisation de la domination britannique continue avec la désignation de Derry en tant que « ville de la culture du Royaume-Uni ». Republican Sinn Féin s’opposera activement à cette prise d’otage de la ville historique de Doire Colmcille [ancient nom de Derry, qui signifie ‘Chêne de Colomban’] pendant l’année 2013. Les récentes révélations issues du rapport discrédité de De Silva au sujet du meurtre de Pat Finucane, avocat et partisan des droits de l’homme, par un escadron de la mort loyaliste soutenu par les Britannique, montre le vrai visage de la domination britannique en Irlande.

Aujourd’hui, rien n’a changé, l’année qui s’achève a vu augmenter la répression contre les républicains et l’année 2013 en présage encore plus. Nous mènerons campagne pour la libération inconditionnelle Martin Corey, interné politique et de Marian Price, républicaine au long cours. Nous profitons de cette occasion pour adresser nos meilleurs voeux de bonne année aux prisonniers de guerre républicains enfermés dans la prison de Maghaberry et leur faisons le serment de continuer notre soutien dans la dernière phase de leur combat pour un statut de prisonnier politique. En suspendant leur mouvement de révolte, les prisonniers de guerre ont placé, sur les épaules de David Ford, ministre de la justice des Six Comtés, et sur celles de l’administration pénitentiaire des Six Comtés, la responsabilité d’appliquer l’accord d’août 2010 rapidement et intégralement.

Alors qu’approche de centenaire du Soulèvement de 1916, d’autres centenaires doivent être célébrés. L’année prochaine verra trois centenaires importants, qui ont tous une pertinence particulière dans l’Irlande d’aujourd’hui. Le mois d’août prochain marquera le 100è anniversaire du lock-out héroïque, où les travailleurs d’Irlande frappèrent un coup retentissant dans le combat universel pour la dignité et la liberté humaine. L’année qui vient marquera aussi le centenaire de la fondation des Irish Volunteers et de la Irish Citizen Army, dont les forces combinées formeront en 1916 l’Armée Républicaine Irlandaise. Tous ces événements seront dûment célébrés.

Tous ceux qui doutent du pouvoir et de la puissance de l’Histoire, devraient entendre ces mots du réalisateur George Morrison, qui disait au sujet de son film Mise Éire, qui couvre la période révolutionnaire 1890-1918 : “Je considère Mise Éire comme un grand document anti-impérialiste”. L’Histoire, si elle est utilisée correctement, peut inspirer les meilleurs et les plus brillants d’une génération en les éveillant aux possibilités d’un changement radical dans le présent et dans l’avenir.

Nous devons résister à toutes les tentatives visant à aseptiser et à ranger notre histoire de façon à lui dérober sa signification et son message pour l’Irlande d’aujourd’hui. Plutôt que de commémorer simplement le passé, nous devons délivrer un programme pour l’avenir, capable de défier les puissants et de soulever les opprimés. Comme Connolly nous l’a appris, un mouvement national doit se rendre capable de : « Formuler une réponse claire et distincte aux problèmes du présent, et un credo politique et économique qui convienne aux besoins de l’avenir. »

Nous appelons le peuple irlandais à prendre conscience du fait que c’est lui qui a le pouvoir de provoquer un véritable changement politique et économique, pas les classes de babillards de Leinster House [parlement des 26 comtés, à Dublin]. Élire des politiciens dans l’institution corrompue de Leinster House ne produira pas le changement révolutionnaire qui est exigé par les conditions politiques et économiques du temps présent. En tant que seule organisation qui rejette entièrement les deux Etats issus de la partition, Republican Sinn Féin est la mieux placée pour diriger la lutte pour une Irlande Nouvelle digne des idéaux formulés dans la Proclamation de 1916.

Une Irlande qui prenne en main nos ressources naturelles pour l’amélioration de cette génération et de la suivante, une Irlande qui procure vraiment une « égale sollicitude à tous ses enfants ». Dans la période qui nous mène à 2016, nous publierons une série de documents programmatiques sur les ressources naturelles, les banques, le développement économique, etc. tous basés sur nos programmes politico-socio-économiques Éire Nua et Saol Nua. Le seul véritable hommage que nous pouvons rendre aux hommes et aux femmes de 1916, c’est de faire de la République de Toute l’Irlande de la semaine de Pâques une réalité pour toutes les sections de notre peuple.

Qu’en cette année 2013, le slogan du lock-out de 1913 résonne à nos oreilles : « Les grands ne semblent grands que parce que nous sommes à genoux : soulevons-nous. »

An Phoblacht Abú

Source : ici

Cet article, publié dans Déclaration, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour RSF – Déclaration à l’occasion du nouvel an 2013

  1. peadar dit :

    Cedar Lounge vient de publier en ligne une vieille brochure sur le lock out de 1913

    http://cedarlounge.files.wordpress.com/2012/12/1913.pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s