Manifeste de l’IRA de 1949

La politique de normalisation ne date pas d’aujourd’hui. L’Irlande a 32 comtés mais certains n’en comptent que 26. Même chose pour la République proclamée en 1916. Quand le parti Fianna Fail emmené par Eamon de Valera, issu de ceux qui avaient refusé le traité de partition de 1921, reconnaît l’entité des 26 comtés et la dirige dans les années 1930 et suivantes, c’est un ralliement qui éteint un foyer d’insoumission et consolide grandement la légitimité de cet Etat et son hégémonie sur les masses populaires. En décembre 1948, a lieu un changement de titres : l’entité des 26 comtés abolit son statut de dominion, cesse d’avoir pour chef d’Etat officiel le roi d’Angleterre et se décrit comme étant la République d’Irlande. Contre cette usurpation d’identité, l’IRA, Oglaigh na h-Eireann en irlandais, qui se considère comme la continuatrice légitime et l’armée de la République irlandaise, répond par ce texte.

MANIFESTE

Etant donné l’effort délibéré de déformer la situation issue de l’abrogation de la loi sur les relations extérieures, le conseil militaire d’Oglaigh na h-Eireann considère opportun de publier une déclaration définissant clairement la véritable position du problème.

Par une loi du parlement britannique passée volontairement en l’absence de la représentation irlandaise au complet, à Westminster en 1920, et suite à l’accord sur les articles en vue d’un traité, la République Irlandaise, proclamée en armes à Pâques 1916 et ratifiée en 1919 par les représentants élus du peuple de toute l’Irlande, a été empêchée de fonctionner et à sa place, deux gouvernements partitionnistes furent imposés pour gouverner l’Irlande.

iramanifestoDe cette façon, l’Irlande a été partitionnée par l’Angleterre et depuis lors, l’est restée. Toute tentative d’attribuer un nouveau statut à la zone des vingt-six comtés en la définissant comme « la République d’Irlande » ne change rien à ce fait fondamental.

L’Angleterre continue de garder le contrôle direct de six comtés du territoire irlandais, et reste une armée d’occupation dans cette zone. Tant que cette situation durera, les républicains ne pourront accepter l’idée que la lutte pour la liberté de l’Irlande, vieille de plusieurs siècles, est terminée.

Dans ces circonstances, ceux qui prêtent allégeance à la République ne peuvent pas, à moins de sacrifier leurs principes, prêter allégeance à une quelconque institution partitionniste créée par la Grande-Bretagne, ni penser que l’abrogation de la loi sur les relations extérieures est autre chose qu’une manœuvre destinée à égarer le peuple irlandais en lui faisant croire que la liberté de l’Irlande a été atteinte.

Tant qu’un seul pouce de terrain irlandais reste occupé par l’armée d’un pays étranger, il ne peut être affirmé en vérité que la République d’Irlande a été restaurée, en sorte que le devoir de tous les républicains est de continuer leurs efforts pour débarrasser l’Irlande des derniers vestiges de domination étrangère.

Publié par le conseil militaire
Oglaigh na h-Eireann , janvier 1949

Cet article, publié dans Documents historiques, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Manifeste de l’IRA de 1949

  1. Liam dit :

    « De cette façon, l’Irlande a été partitionnée par l’Angleterre et depuis lors, l’est restée. Toute tentative d’attribuer un nouveau statut à la zone des vingt-six comtés en la définissant comme « la République d’Irlande » ne change rien à ce fait fondamental. »

    C’est de la d’ou vient le nom de « Eire » car l’appellation « the Irish republic » ne correspond pas a la realite des 26 comtes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s