A propos de feu David Black, maton depuis 1981

Un pot-pourri des condamnations traditionnelles, suite à son exécution il y a deux jours

Le gardien de prison vétéran tué par les paramilitaires républicains dissidents dans un drive-by jeudi dernier était membre de l’Ordre d’Orange. Le meurtre de David Black qui allait à son travail en voiture sur l’autoroute entre Lurgan et Portadown, engendre des inquiétudes quant à des représailles possibles de la part de terroristes loyalistes, étant donné les liens de Black avec les communautés orangistes. Ce père de famille de 52 ans, qui exerçait le métier de gardien de prison depuis 30 ans, avait récemment demandé sa retraite anticipée, d’après son syndicat. Yvonne, son épouse, a appelé à ne pas mener de représailles : « Apporter le deuil et la tristesse dans une autre famille ne mènera à rien » a-t-elle dit.

Black est mort suite à ses blessures par balles. Son Audi a été attaquée à l’arme automatique jeudi 1er novembre vers 7h30 du matin près du croisement entre les autoroutes M1 et M12. Une Toyota Camry bleue portant une plaque d’immatriculation dublinoise s’est approchée de la voiture de la victime, qui se rendait à son travail à la prison de haute sécurité de Maghaberry, une prison qui est au centre de la révolte des prisonniers républicains. Après que Black fut touché à plusieurs reprises, sa voiture a quitté la route et a fini dans un fossé, affirme la police. La voiture utilisé par les tueurs a été semble-t-il retrouvée brûlée près du quartier d’Inglewood à Lurgan, dans le comté d’Armagh.

Black a travaillé dans la prison de Maze [Long Kesh] pendant la grève de la faim de 1981. Ces derniers temps, il s’occupait de 41 républicains dissidents appartenant à la Continuity IRA et à de nouvelles factions de l’IRA, dans la prison de Maghaberry. Parmi ces républicains opposés au cessez-le-feu, trois détenus ont été accusés de récolter des renseignements sur les gardiens de prison. La prison de Maghaberry est le point central de la révolte des prisonniers républicains contre les fouilles à corps, certains détenus refusent de se laver et tapissent leurs cellules d’excréments.

Black venait de la ville de Cookstone dans le comté de Tyrone et appartenait à la loge orangiste de Montober, c’est ce qu’a confirmé cette institution. Le Grande Loge d’Orange a rendu hommage à son collègue, en affirmant que « son seul crime, comme tant d’autres avant lui, avait été de porter l’uniforme de son pays et de servir la communauté en qualité de membre des forces de sécurité. » Edward Stevenson, Grand Maître de l’Ordre d’Orange en Irlande, a ajouté que Black était le 337ème membre de l’organisation à être tué par des paramilitaires républicains depuis 1969.

Pour sa part, Martin McGuinness, vice-premier ministre Sinn Féin de l’Irlande du Nord et ancien chef d’état major de l’IRA pendant les Troubles, a lui aussi dénoncé les tueurs. McGuinness a appelé les porte-paroles du républicanisme dissident à s’expliquer au sujet de ce « meurtre insensé et futile ». Peter Robinson, son partenaire au gouvernement de Stormont et dirigeant du Democratic Unionist Party, a quant à lui défini les tueurs comme des « déviants archaïques ».

Dans un communiqué commun, McGuinness et Robinson affirment : « Aujourd’hui, nos pensées et nos prières vont à sa famille endeuillée et nous condamnons ce meurtre le plus fermement du monde. Cette attaque brutale contre un homme qui ne faisait que son travail [‘as this man was going about his daily life‘]. Ceux qui travaillent pour l’administration pénitentiaire joue un rôle crucial dans notre communauté et toute attaque contre eux est une attaque contre nous tous. Des actions comme celle-ci n’ont pas lieu d’être dans la société et ne contribuent à rien de positif, et nous ne laisserons pas ceux qui sont derrière cette attaque nous empêcher de construire un avenir meilleur et paisible pour tous. Nous appelons tous ceux qui auraient des informations à prendre contact avec le PSNI [Police Service of Northern Ireland]. »

De son côté, Terry Spence, président de la fédération de police de l’Irlande du Nord a fait part ses préoccupations concernant les attaques contre des policiers et des gardiens de prison. Il a averti que ces derniers étaient bien au fait des menaces de mort qui pèsent contre eux, venues des terroristes dissidents qui n’acceptent pas le fait que l’Irlande du Nord a évolué et ne reviendra pas sur les pas de son affreux passé. Nous devons tous être vigilants en ce qui concerne notre sécurité personnelle. »

Ses préoccupations sont partagées par Finlay Spratt, chef de l’Association des Gardiens de Prison d’Irlande du Nord, qui accuse le gouvernement de placer ses propres employés dans la ligne de feu en réduisant leur sécurité. « Ils ont retiré toutes les mesures de sécurité qui entouraient le travail des gardiens de prison. Ils nous traitent comme si nous vivions dans une société normale », a-t-il expliqué. Finlay Spratt, qui connaissait bien Black, le définit comme un « chic type avec qui il était plaisant de travailler. Il veillait toujours à faire son travail au mieux. C’était un très bon gardien de prison. »

David Ford, le ministre de la justice d’Irlande du Nord, a expliqué que bien que les groupes républicains dissidents avaient peu de soutien, ils prouvaient néanmoins leur dangerosité. Il a confirmé qu’un certain nombre de gardiens de prison avait été forcés de déménager loin de chez eux suite à la découverte de plans d’assassinats contre leurs personnes ourdis par des groupes comme la Continuity IRA et la nouvelle IRA. Les gouvernements britanniques et irlandais se sont joints aux autorités locales pour condamner le meurtre. David Cameron, premier ministre britannique, a dit : « Ces tueurs ne parviendront pas à empêcher le peuple d’Irlande du Nord de jouir de l’avenir paisible et partagé qu’ils souhaitent si ardemment. » Et pour finir, Hillary Clinton, secrétaire d’Etat US aux affaires étrangères, a affirmé : « Il n’y a aucune justification pour cet acte lâche et scandaleux. J’apporte mes sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues du gardien Black, qui avait de longs et remarquables états de service. »

Last but not least, la condamnation de l’ICTU, la principale confédération syndicale irlandaise.

Le comité pour l’Irlande du Nord du Congrès Irlandais des Syndicats (ICTU) condamne le meurtre du gardien de prison David Black, qui allait à son travail lorsqu’il fut brutalement attaqué ce matin. Peter Bunting, secrétaire général adjoint de l’ICTU, a affirmé : « Le comité nord-irlandais du Congrès adresse ses sincères condoléances à la famille Black et à nos collègues de l’Association des Gardiens de Prison. « Ceux qui ont mené cette attaque haineuse vont tenter de « justifier » cet acte sauvage en mettant en avant la cause de la résolution des problèmes dans la prison de Maghaberry. Or notre Congrès, et les Entreprises Creggan, ont été impliquées depuis deux ans dans les négociations visant à aider à la résolution de ces problèmes entre prisonniers républicains et autorités pénitentiaires. Et ce meurtre ne va en aucune façon contribuer au règlement de ces problèmes, mais au contraire exacerber une situation déjà difficile. Le Congrès réitère son appel à mettre fin pour toujours aux meurtres de citoyens allant faire leur travail dans la légalité et appelle ceux qui envisageraient des représailles à ne pas le faire, car cela ne ferait qu’approfondir la spirale de la violence et du deuil. »

Source : ici et

Advertisements
Cet article, publié dans Nouvelles du front, Prisonniers politiques, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour A propos de feu David Black, maton depuis 1981

  1. Monier Alain dit :

    Bonjour,
    Peut etre que mon commentaire sera estime innaproprie comme reponse par le site. A mon sens je ne le crois pas, toutefois il pourra le supprimer.

    En fait qu’elles ont aujourd’hui au XXI ieme siecle les valeurs sur lesquelles on s’appuie pour vivre. La culture occidentale a des determinants incontournables qui se denotent de valeurs qui furent a la base religieuse, mais pour autant il y eu un avant la creation des Dieux, je le nommerai plus loin. C’est l’ethique qui est sorti du panier apres « la mort de Dieu » et non pas la fin de toute esperance. MAis cela fonctionne tant bien que mal, et c’est pas peu dire.C’est notre discernement rationnel qui donnent des reponses et notre affectf cherche a s’y adapter, mais les reponses sont iincompletes. Marx est sorti du cercle vicieux en disant que la Philosophie devait transformer le monde en proposant une demarche dialectique. L’homme peut se liberer de ses chaines multiples, dont l’exploitation de l’homme par l’homme est l’element premier. En fait il denigre le capitalisme mais tout en lui assignant une utilite en soi celle de detruire les vieux fondements devenus inconsequents. Il y a une sorte de machiavelisme dans son constat, pour autant a ses yeux, il serait necessaire a l’avenement d’une certaine parousie.

    Nous sommes plonges dans cette marmite bouillante ou les mollecules humaines tournent en rond sans trouver un equilibre stable, comme la physique semble le prouver. On parle plutot « Ordre,Desordre, Heterogeneite, Homogeneite ». Alternance de decadence et de renaissance pour utiliser les concepts , conservateurs, reactionnaires a ceux des revolutionnaires t able rase. Concretement des Evenement comme l’Amour Courtois, Mai 1968, la Chute du Mur de Berlin, sont ils la consequence d’un agencement capitaliste, la question reste pose, tant l’entremellement des causes et des effets semble indiscernable.

    Toutefois aujourd’hui on peut voir, constater un changement radical qui s’opere devant nos yeux ebahis. La remise en cause de la Parentalite traditionnelle, fondement dit on de nos societes. En fait on se rend compte que la place des peres et des meres se diversifient, operant des changements sexuels, sociaux etc. A cet effet il ne suffit pas d’etre pour ou contre, avec des jugements moraux qui ne sont en fait que des objections politiques. La Psy a travers Lacan disait bien que l’inconscient est politique. Mais aujourd’hui les chapelles se tirent la bourre et pour la majorite d’entres elles refusant de prendre a bras l e corps la realite, s’acharnant sur des concepts « usages ». Un homme je crois a repondu a la question d’une maniere concrete JACQUES DERRIDA.

    Quoi qu’il en soit dit il  » Des la naissance d’un « enfant », il y a toujours du « Lien social » Cet INVARIANT restera, mais l’organisation des places respectives devient plus mobile. » en fait « Le Lien Social » est determinant au dela de toutes autres contingences fut elle la naissance de Dieu. Comme l’affirmait en son temps Mendel (revolte contre le Pere 1968). Si le pere a perdu de son prestige, la mere elle auusi tient aujourd’hui plusieurs places qui la destabilise tout autant. L’invariant est Societal, le Social a droit a la prise de Parole. C’est lui qui detient l’organigramme de la preservation de l’espece comme l’affirmait le Philosophe. Il y a l’individu fruit de ce referent ultime, et l’inconscient Politique assurement qui peut interferer pour un jugement « subjectif » qui particularise un choix, allant au dela d’un determinisme absolu. Car il y a beaucoup de Determinisme, mais aussi une ouverture qui prone l’aventure de notre responsabilite. Cordialement Alain Monier

  2. Liam dit :

    Ces commentaires des forces de l’Etat sont bien plus appropries que ces condamnations

    http://www.newsletter.co.uk/news/headlines/attack-was-well-planned-says-expert-1-4435908

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s