Déclaration du comité de coordination pour la journée internationale d’action du 27 octobre 2012

[L’Irlande est occupée par la Grande-Bretagne dans six comtés de son coin nord-est. L’entité coloniale nommée « Irlande du Nord » n’est pas démocratique du tout : le peuple subit une contre-révolution permanente. Contre cette occupation, une résistance populaire existe depuis des lustres. Ceux qui mènent la guerre de libération nationale et qui la soutiennent sont appelés les Républicains. Certains d’entre eux ont été achetés afin qu’ils acceptent, oublient et s’adaptent, alors que d’autres, une minorité combattante en développement, est lourdement intimidée par l’Etat Libre irlandais (26 comtés) et l’Etat britannique.

Contre cette contestation révolutionnaire, la répression britannique emploie l’arme de l’internement sélectif, qui consiste à mettre en prison des révolutionnaires Irlandais jeunes et vétérans, sans accusation ni procès, comparable à la « détention administrative » pratiquée en Israël. Il s’agit d’en enfermer quelques uns pour en bâillonner des milliers. La personne qui se charge de ces internements est le secrétaire d’Etat à l’Irlande du Nord, un tyran local imposé par l’Etat britannique qui est au-dessus des juges et qui n’a de compte à rendre à personne à part ses maîtres. Nous, amis de la liberté de l’Irlande, voulons faire savoir au monde que les républicains irlandais qui combattent la tyrannie, ne sont pas oubliés et qu’ils ne sont pas seuls. Ils résistent dans les prisons, dans les rues, contre la normalisation et la pacification. Leur lutte est héroïque.]

Non à l’internement! Non aux fouilles à corps!
Libérez Marian Price, Martin Corey, Gerry McGeough & Michael Campbell!

Le 27 octobre, des républicains irlandais, des partisans des libertés politiques et des droits de l’homme vont participer à la deuxième journée internationale pour les prisonniers de guerre républicains irlandais. Plus d’une centaine d’Irlandais et d’Irlandaises sont détenus dans des prisons irlandaises, anglaises et lituaniennes parce qu’ils croient à une Irlande libérée de l’interférence étrangère et de l’impérialisme.

La situation des prisonniers républicains irlandais dans la prison de Maghaberry s’est aggravée depuis l’année dernière. Nombre d’entre eux mènent une révolte de la saleté depuis plus d’un an. Ils sont bloqués en cellule 23 heures par jour. Les prisonniers en révolte sont fouillés au corps brutalement à chaque fois qu’ils reçoivent des visites ou qu’ils vont en audience. Un prisonnier en révolte rapporte que les autorités pénitentaires, agissant sous les ordres du gouverneur Pat Maguire, les forcent à revenir dans leurs cellules quelques heures après les avoir décontaminées avec des produits nettoyants toxiques surpuissants, alors qu’auparavant ils attendaient 48 heures pour que les produits chimiques aient le temps de s’évaporer.

Martin Corey est interné à Maghaberry depuis avril 2010. Martin Corey est un républicain de la ville de Lurgan, dans le comté d’Armagh. Il avait été condamné à une peine de prison à vie en décembre 1973. A cette époque, il avait 19 ans. Il a ensuite passé 19 ans en prison, avant d’être libéré en juin 1992. Mais sans avertissement aucun, il a été emprisonné de nouveau le 16 avril 2010. Aucune explication ne lui a été donnée, ni ce jour-là, ni depuis.

Marian Price est internée depuis 2011. Le secrétaire d’Etat à l’Irlande du Nord, Owen Paterson, prétend avoir aboli sa libération conditionnelle, suite à sa sortie de prison en 1980, alors qu’elle était à l’article de la mort. Les autorités britanniques prétendent que le document de « pardon » [équivalent d’une grâce présidentielle] a été ou bien perdu ou bien déchiré. Jusqu’à aujourd’hui, aucune enquête n’a été lancée pour retrouver ce document crucial. Des médecins des Nations Unies ont conclu que son état de santé ne lui permettait plus de participer aux audiences contre elle. Marian Price est atteinte d’une pneumonie et d’autres maladies graves. Elle est internée pour des attaques datant de 1973, qui ont été graciées.

Ce ne sont que deux exemples de la ré-introduction de l’internement dans les 6 comtés occupés d’Irlande. Le célèbre républicain Gerry McGeough en est une autre victime, ainsi que le républicain belfastois Alan Lundy, interné pour avoir organisé une manifestation pacifique contre une marche loyaliste à Belfast-Nord. Quant aux Trois de Dublin, Darragh Evans, Nathan Kinsella et Vinnie Ryan, ils sont internés pour avoir participé à l’enterrement du frère de ce dernier.

Le républicain irlandais Michael Campbell est enfermé dans une cellule en Lituanie depuis plus de trois ans. En juillet 2012, il a fait savoir à ses sympathisants : « On m’interdit de passer un coup de fil à ma femme depuis trois ans ».

Ce ne sont que quelques exemples du traitement abominable qu’on fait subir aux prisonniers de guerre républicains. Ces hommes et ces femmes ont combattu pour la liberté de leur peuple. C’est pour cette raison qu’ils sont enfermés dans les prisons de l’impérialisme. Ces hommes et ses femmes ont combattu pour notre avenir! Nous appelons tous les groupes favorables aux droits de l’homme, les républicains, les socialistes et les amis de la liberté à faire entendre leur voix et à soutenir les prisonniers politiques irlandais!

Le 27 octobre est l’anniversaire du début de la grève de la faim de 1980 dans les Blocs-H. Soutenons les prisonniers d’aujourd’hui et mettons la pression sur les gouvernements de l’Angleterre, de l’Etat Libre irlandais et de Lituanie. Il est en notre pouvoir d’éviter pour toujours le retour d’une situation telle que celle de 1980-1981 où des Irlandais ont été forcés de mourir en grève de la faim.

Refusons l’internement et les fouilles à corps!
Soutenons les prisonniers en révolte à Maghaberry, à Hydebank-Belfast, à Porlaoise et en Lituanie!
Pour la libération immédiate et inconditionnelle de Marian Price, Martin Corey, Gerry McGeough & Michael Campbell!

Advertisements
Cet article, publié dans Déclaration, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Déclaration du comité de coordination pour la journée internationale d’action du 27 octobre 2012

  1. jmstipe20 dit :

    All information on the International POW-Day 2012, statements in various languages and all other events on: http://supportthepows.irish-solidarity.net/

  2. Est-ce une déclaration unitaire de tous les groupes qui font agir ce jour? Ou bien est-ce une déclaration RSF? (pas de malice derrière ce commentaire, je cherche juste à éviter des impair entre organisation)

  3. Je comprends bien!
    Comme le dit le titre, ce texte est la traduction française de la déclaration du comité de coordination, signée par plusieurs groupes dont LI, exactement comme cela avait été fait l’année dernière, sauf que cette année il y a un comité de coordination qui a fait le texte et l’affiche. Par contre l’introduction du texte entre [crochets] a été ajoutée par LI pour le public français, avec l’accord du comité.
    J’espère que cela clarifie les choses!

  4. jmstipe20 dit :

    @ 32s: this is a statement by groups who support the international day of action for the pow’s. a list of all groups who signed the statement will be published in the week before the protests on the website: http://supportthepows.irish-solidarity.net/

    the statement was drafted by the international committee ‘support the pow’s!’.

  5. hope it will be a success!

    • jmstipe20 dit :

      it looks good, i am sure it will be a success, there are currently 15 different pickets, events and other actions organised in 11 countries on three continents and pickets in ireland in pipeline as well…

  6. Monier Alain dit :

    il est indeniable que la liberation de l’Irlande du Nord represente pour ses membres actifs une sorte d’entree en religion et comme religion elle necessite des choix et des actions. A ce titre aucune autorite morale ne peut pretendre a la maitrise du bien et de la morale. Il y a toujours eu l’epee et le goupillon pour inciter a toutes conversions . Tout militant prisonnier par  » l’autorite » en place surtout aujourd’hui au XXI ieme siecle doit tenir par son choix dans des principes, ses engagements sans se disqualifier a l’encontre de ses prisonniers politiques sans etre dejuge. L’opinion reagit a la « violence » Republicaine et Nationale par le mepris et le jugement. A ce titre j’affirmerai que toute lutte ne se vaut pas, que toutes actions soient necessaires. Dans le monde actuel les pretexes exterieurs sont bons pour tuer chez soi, et cela me parait criminel, c’est la raison pour laquelle je prone l’Universel et non pas l’internationalisme. A ce titre l’Irlande du Nord n’a de justification a apporter qu’a elle meme, sans pour autant se fermer a un nationalisme pur et dur. Pour autant insister sur les droits humains est trop facile. Un militant agit en fonction de sa conscience et de son ideal du moi. Tout doit donc etre fait pour le respect de l’autre et de soi. L’action a toujours malheureusement des risques. Je ne ferai pas facile ,en affirmant que de nos jours tant d’actions paraissant anodines comme la liberte « d’entreprendre » au sens large du terme a des consequences « papillons » desastreuses. Pour resumer je dirai, et je n’engage que moi que les prisonniers politiques doivent traites dignements dans tout regime qui affirme certaines valeurs, et cet engagement sous entend aucun manquement, ou alors il faut les remettre en cause. Jouer double jeux, cela devient monnaie courante et semble le gros probleme de nos Democraties. Cela s’exprime par des reactions, des mouvements qui se veulent poteur d’une autre esperance. Les vrais militants Irlandais n’agissent pas par plaisir ou vengeance, il y a c’est evident surements des pestiferes dans ces rangs qui ne cherchent que l’aventure pour l’aventure., en jouant a la roulette russe Je suis persuade que les prisonniers Irlandais ayant besoin de nos aides tels que nous les donnent a connaitre » Liberation Irlande « sont de la trempe de ces moines
    evangeliseurs des premiers siecles. Cordialement Alain Monier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s