Message d’EMGANN à Bundoran

Ce message a été lu lors de la journée d’hommage aux grévistes de la faim républicains irlandais à Budoran, comté de Donegal, le 25 août 2012

Cher(es) ami(e)s bonjour,

La délégation du mouvement indépendantiste Bretonne en ce jour de la commémoration au jardin des souvenirs de Bundoran est heureuse de se retrouver parmi vous. Je voudrais vous dédier quelques phrases empruntées à un  poète nationaliste Breton malheureusement disparu depuis peu : GLENMOR

Et voici bien ma terre
La vallée de mes amours
Quand bien même se lève en fleurs de bruyère
La graine d’insoumission…
Où se cachait parfois
Le fusil  et la famine…
Voici bien ma terre
La vallée de mes amours
Nuages et nuages sans oublis.

Aujourd’hui si tous les chemins mènent à Rome comme le dit un proverbe, je sais que les sentiers que vous empruntez vous conduiront à la liberté et à la réunification de l’Irlande, de votre Irlande aux 32 comtés. Je voudrais ici saluer le courage de votre jeunesse insoumise à l’occupant colonialiste des Brits. Notre message aujourd’hui aura une pensée toute particulière à Marian Price et à tous ses amis emprisonnés dans des conditions incroyables comparables aux méthodes nazies. Je voudrais dénoncer la mascarade de ce jubilé de la monarchie britannique qui non contente d’avoir sali le jardin des souvenirs de Dublin vient ces jours derniers salir votre terre de Belfast, semée de larmes et de tant de sang  depuis des décennies, sang et larmes de milliers de femmes et d’hommes.

Honte à ceux qui lui serrent la main.

Nous condamnons également les marches orangistes qui  ne font qu’attiser la haine entre deux communautés ainsi que la présence de la R.U.C véritable police politique, que soit mis fin à ses exactions de contrôle sur la jeunesse qui refuse de parler le brit mais le gaélique. Avec vous nous exigeons que ses marches soient interdites.Nous dénonçons le silence honteux de la ligue européenne des droits de l’homme soumise aux états et à la monarchie, qui connait les écrits et messages de nos camarades, sortant malgré la censure établie dans les prisons.

Aujourd’hui, demain, le soleil réchauffe l’océan mais ma tête est triste à la lecture du livre de Denis O’HEARN, « jusqu’au bout », sur ce qu’ont subi les prisonniers politiques républicains dans la tristement célèbre prison de Long-Kech et son bloc H. Aujourd’hui dans la prison de Maghaberry et les autres, les choses n’ont guère changé, matons, tortures, aucun droit aux prisonniers républicains qui sont criminalisés. Que nous soyons celtes d’Irlande ou d’ailleurs un jour nous ferons rendre gorge a ces états et à cette monarchie.

Nous, nous savons depuis longtemps les filatures dans nos déplacements, les photos prises à Belfast lors de nos visites précédentes. Rien ne nous empêchera de dénoncer les crimes, les  tortures de vos occupants colonialistes et comme le disait  très bien Ernesto Ché Guevara  « qu’importe où me prenne la mort, pourvu que d’autres mains se baissent pour ramasser mes armes »

Je terminerais par une phrase de BOBBY SANDS : Soyez fidèles à votre peuple et soyez loyaux envers la république.

VIVE L’IRLANDE LIBRE ET RÉUNIE.

Excusez-moi d’avoir traduit ce texte dans la langue des brits, j’aurais tant aimé vous le lire en gaélique.

LE DIGUERHER Reun , membre du bureau national.

Advertisements
Cet article, publié dans Déclaration, Prisonniers politiques, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Message d’EMGANN à Bundoran

  1. Alain Monier dit :

    Bonjour, Le mouvement Breton a justement rendu hommage aux Republicains Irlandais et a tous ceux qui prisonniers dans des conditions deplorables souffrent pour un serment qui a traverse les siecles et qu’ils portent toujours en eux. Cette ceremonie pour autant n’ avait pas cette sorte de solennnite esperee, peut etre etait elle dans le coeur de ses representants, mais l’image donnee n’avait rien de faire lever une esperance (peut etre suis je injuste, mais je l’ai eprouve comme comme tel)
    Rendre hommage a la Bretagne est un imperatif pour ceux qui considere qu’elle represente en France un elan d’avenir. Ces » indigenes de la Republique » que furent Breton et Basque montrent aujourd’hui un dynamisme conquerant indeniable.
    Glennor le Barde que j’ai entre apercu une fois il y abien longtemps a la Tele dont je possede poesie et chanson ‘Seghers » Xavier Grall dont j’ai lu bien entendu l’anti cheval d’orgeuil, Africa Blues,la fete de la nuit, celui qui a ete sanctuarise bien tard dans l’Aven par une plaque a son effigie. Il y eu d’autres porteurs de la matiere Bretonne depuis le Romantisme. J’aime bien les » poemes a Marie » dont le nom de l’ecrivain ne me revient pas aujourd’hui. J’aime cette Bretagne porteuse de reves et de liberte, mais je dois le dire sans me dejujer que je ne la vois pas sans la France. Glennor, xavier Grall ont pense comme Fanon le disait je crois qu’il fallait pour se positionner denoncer le colonialiste pour s’affirmer et se creer une identite.. La guerre de 14/18 a vu le sang Breton verse en abondance parce que paysans pendant que l’industriel gardait des ouvriers dans les usines. Le livre admirable « le feu » de Barbuse accuse les « officiers », ils ne furent pas tous indignes et ils ne furent pas epargnes par l’armee et la Republique, le pourcentage tue fut enorme. Cette comparaison juste pour modere les propos trop systematiques. Glennor, Grall, se sont enfonces dans le sol Breton avec justesse, mais aussi avec un peu d’outrance. Je ne veux pas comparer la Republique Francaise et la Monarchie Anglaise, mais si on peut reprocher a la France d’avoir comme les anglais impose sa langue et son unite, seule la France a permis a tous les emigres de l’interieur de pouvoir grimper l’echelle sociale, tandis que l’anglais a toujours refuse cette egalite. J’avoue que mes propos servirontl’Irlande du Nord car elle merite depuis des siecles de luttes le droit de s’emanciper d’un joug sans justice, sans egalite donc sans liberte. La Bretagne que j’aime a des droits incontestales, des valeurs « celtique » que j’aime, a exporter dans le territoire national, mais je la crois Francaise dans son evolution historique. Que les Bretons qui ne partagent pas mes vues m’excusent et ne me rejette pas. Cadoudal lui aussi luttait asa facon contre la centralisation Napoleonienne c’est un fait, mais il ne representait pas, l’idee de liberte et d’egalite dont etait porteuse la Republique Francaise malgre ses outrances repressives. Elle n’a pas eu le temps de s’occuper des Basques et des Bretons, mais telle etait ses intentions en tant « qu’ennemie de l’interieur ». Pour autant cette Republique a change le monde, retabli les droits qu’une angleterre n’ayant pas decapiter son roi n’a jamais ete porteuse. On a chante les louanges de sa constitution sans faire de revolution, mais c’est oublier qu’elle n’a toujours protege qu’une caste et opprime des peuples, sans avoir l’intention d’envisager qu’ils puissent un jour s’emanciper. l’inculture, la famine, le libre echange voila les valeurs qu’elle a transmise et dont la derniere nous atteint tous encore aujourd’hui Cordialement Alain Monier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s