Une croix sur l’indépendance et une croix sur le socialisme

Telle est la morale de l’histoire récente du mouvement provisoire. Voici l’éditorial du journal Saoirse de mars 2008, saisissant l’occasion de la conférence de Sinn Féin Provisoire d’il y a quatre ans, pour mettre les points sur les i sur ces deux sujets importants.

L’esprit de résistance dont ont fait preuve les jeunes des quartier de Derrybeg/Carnagat et de Barcroft Park à Newry, manifestant leur défiance vis-à-vis des forces d’occupation britanniques, est un signe clair que l’esprit de résistance vit dans les cœurs d’une nouvelle génération d’Irlandais. Car les faits sont des faits, et la réalité est que les Six Comtés restent sous occupation britannique.

La loi britannique continue d’être imposée par les policiers britanniques et les soldats britanniques. Changer le nom du RUC ne change en rien le fait qu’il s’agit toujours d’une force de police coloniale. Le lieutenant-général Nick Parker, commandant sortant de l’armée britannique dans les Six Comtés, affirmait au sujet de la fin de l’Opération Banner que la réduction [«scaling down»] de la présence des militaires britanniques ne constituait pas un retrait [«withdrowal»]. Il disait : « L’Irlande du Nord est une partie du Royaume-Uni; nous avons des casernes disséminées dans tout le Royaume-Uni, nous devons poster nos soldats dans ces casernes et nous le ferons toujours ».

Aucune couche de cosmétique ne pourra cacher ce fait, et prétendre que la domination britannique est terminée n’y changera rien. Mais telle est la fiction qu’on demande au peuple irlandais d’accepter, dans une version des faits complètement renversée par l’establishment politique de Leinster House, Stormont et Westminster. S’adressant au dernier ard fheis des Provisoires, Gerry Adams a appelé à la fin de l’occupation en Palestine et en Irak. Mais où a-t-il donc égaré son appel à la fin de l’occupation britannique de l’Irlande?

La nouvelle ritournelle des Provisoires qu’ils répètent à l’infini est le transfert des pouvoirs de « justice et de police » à Stormont. Nous avons le droit de demander : à quelle fin? Est-ce que les Provisoires vont exercer ces pouvoirs comme Kevin O’Higgins et Gerry Boland l’ont fait dans les 26 Comtés? Administrer, faire appliquer et renforcer la domination britannique en Irlande n’est pas la même chose qu’y mettre fin.

Même les gains limités que les Provisoires prétendent avoir assurés par l’accord de St Andrews ne se sont pas matérialisés, en particulier la loi sur la langue irlandaise dont ils ont fait grand étalage : aucune de leur fanfaronnade n’a empêché Edwin Poots, le ministre de la culture de Stormont du parti DUP, de mettre son veto contre cette loi.

Il faut également remarquer que la transformation des Provisoires en parti légaliste-institutionnel [«constitutional party»], loin d’être achevée, continue pas à pas. Le débat le plus houleux lors de leur dernier ard fheis a concerné la politique fiscale, et un délégué y a souligné l’importance de ne pas être perçu comme « menaçant l’économie ». Quant à Gerry Adams, il a dit qu’ils étaient un parti favorable au business, à l’occasion du débat portant sur une résolution qui souhaitait retirer le mot « socialiste » de leur constitution.

Toutes ces choses semblent aux antipodes de ces jours tempétueux de la fin des années 1970 et du début des années 1980, époque où nombre de ces dirigeants Provisoires en costume Armani se rengorgeaient en se faisant passer pour des ultra-gauchistes et des ultra-révolutionnaires et en traitant de réactionnaires droitiers tous ceux qui s’opposaient à leur détournement [«hijacking»] du mouvement républicain.

Il semble bien que leurs « convictions » de gauche étaient aussi creuses et insincères que leur prétention d’être républicains. Aujourd’hui, nous pouvons voir qui sont les véritables révolutionnaires.

Mettre fin à la domination britannique en Irlande est le premier pas nécessaire pour créer une véritable république démocratique et socialiste. Les vrais républicains sont pour un changement révolutionnaires authentique : mette fin à la partition et établir le droit du peuple irlandais à la liberté nationale et à l’indépendance n’est que le commencement de cette quête. Comme l’a dit Ruairi O’Bradaigh, président de Republican Sinn Féin, le 28 janvier à l’UCC : « Et même à ce point où la lutte s’achève, le travail de libération continue. »

Cet article, publié dans Analyse, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une croix sur l’indépendance et une croix sur le socialisme

  1. Liam dit :

    Samedi dernier le Irish TImes signale
    « In the North, Sinn Fein sounds more and more like a constitutional nationalist party; south of the Border it sounds more and more like the old Fianna Fail: another outcome of the history-making events of Good Friday, 1998. »
    (Deaglan de Breadun, No camp will take a lot of positives from poll defeat, The Irish Times, 2 June 2012)

  2. Liam dit :

    Merci d’avoir installe le systeme de commentaires, ca facilitera les choses!
    Voici quelques histoires -juste sur un jour!- sur les affaires lucratives des provos
    http://www.belfasttelegraph.co.uk/news/local-national/northern-ireland/sinn-fein-under-fire-over-westminster-expense-claims-16175256.html
    SF se prend £450 000 – £700 000 de subventions annuelles du parlement britannique
    http://www.independent.ie/national-news/sinn-fein-faces-two-inquiries-over-abuse-of-tds-expenses-3145668.html
    deux enquetes sur les abus du SF pour obtenir des subventions du parlement de dublin
    http://www.irishexaminer.com/ireland/sf-silent-over-average-wage-query-198169.html
    SF refuse de repondre a des questions sur le salaire moyen de leurs politiciens.
    Et je ne parle meme pas la de l’argent recu de Coca Cola et des USA!
    Sinn Fein s’ecrit plutot $inn £ein !!!
    Et pour cloturer dans le nord le parti a ete trouve coupable de discrimination contre un protestant
    http://www.guardian.co.uk/uk/2012/jun/20/sinn-fein-minister-guilty-discrimination

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s