Déclaration de l’IRPWA à l’occasion de la journée internationale des femmes

Déclaration de l’organisation de soutien aux prisonniers IRPWA au sujet de la situation de sa dirigeante, Marian Price, internée par les Britanniques depuis presque un an.

Puisque nous sommes aujourd’hui le 8 mai, journée internationale des femmes, la Irish Republican Prisoner’s Welfare Association (IRPWA) considère qu’il est fort approprié de parler de notre secrétaire nationale, Marian Price. Nous pensons que le sort de Marian est une question qui va au-delà des clivages partisans. Marian est internée sans raison depuis presque un an. Le secrétaire d’Etat britannique Owen Paterson déclare qu’elle est en prison parce que sa libération conditionnelle a été révisée. Mais le fait est que Marian n’a jamais été libérée de façon conditionnelle, et le gouvernement britannique le sait pertinemment. Ils nous disent qu’ils ont égaré le document du « pardon » [‘royal pardon’ – l’équivalent d’une grâce présidentielle]. Ceci n’est rien d’autre qu’une excuse incroyable pour maintenir sa détention illégale.

Pendant ces onze mois, la santé physique et mentale de Marian s’est gravement détériorée. Elle a été confinée en cellule d’isolement, une situation qui est considérée dans le monde entier comme portant atteinte aux droits de l’homme des prisonniers par les Nations Unies et Amnesty Inernational. Marian a passé les onze derniers mois de sa détention dans une prison pour homme, elle qui était la seule femme. Ceci a exacerbé son isolement et son transfèrement dans l’aile sanitaire de l’hôpital de Hydebank n’est que la conséquence imparable de la négligence et de l’isolement qu’elle a dû subir. Elle n’a pas été transférée dans la prison de Hydebank, mais dans l’hôpital de cette prison. Elle ne sera pas criminalisée et elle résistera à tous les efforts du gouvernement britannique visant à la traiter en criminelle.

Conformément aux demandes de la famille de Marian et à ses avocats, l’IRPWA a laissé le temps de mener des actions de procédures légales pour que cette injustice soit rectifiée. Mais à nos yeux il est évident qu’il n’y aura pas de justice pour Marian ni pour les autres républicains dans un tribunal britannique en Irlande. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui une campagne nationale pour la libération de Marian et pour dénoncer la farce juridique jouée par le gouvernement britannique pour justifier son internement illégal. Nous appelons les républicains et les militants des droits de l’homme à prendre fait et cause pour Marian. Marian n’est pas un symbole politique bon à être ignoré si nos intérêts partisans le commandent. Marian est une mère, une épouse et une soeur et elle doit être rendue à sa famille. Son cas nous rappelle les mots d’Edmund Burke : « Le Mal réussit lorsque les bons s’abstiennent ». Prenez parti pour Marian Price et aidez-nous à renverser cette situation portant atteinte à ses droits et à sa dignité.

Source : http://www.32csm.net/2012/03/irpwa-statement-on-marian-price-for.html

Publicités
Cet article, publié dans Prisonniers politiques, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s