Au sujet du nationalisme culturel et de ses sponsors

Remarques servant à la campagne permanente contre les interprétations identitaires et nationalistes culturelles au service de l’impérialisme.

Au sujet de la Gaeltacht [zone irlandophone] de Belfast-ouest, et du centre nommé Culturlann, tenu par PSF et financé par les insitutions, John Walsh, dans sa thèse de doctorat, Contests and Contexts: The Irish Language and Ireland’s Socio-Economic Development , (Bern: Peter Lang, 2011) applique pp. 339-72 une économie politique du développement linguistique à Belfast-ouest (partie de Belfast majoritairement catholique-nationaliste).

Il indique que pour bon nombre d’irlandophones, cette institution est connue comme « Breag-Ghaeltacht » (« False Gaeltacht », « fausse gaeltacht », p.372) car le Culturlann n’a aucun lien et se situe a des kilomètres de la véritable Gaeltacht de Belfast qui existe depuis le milieu des années 1960 à Shaws Road. Les traditionalistes de la langue irlandaise boycottent d’ailleurs le Culturlann et se rassemblent à Cumman Cluain Ard qui est d’ailleurs très proche de Shaws Road.

Quel est alors le but de créer de toute pièce cette Gaeltacht artificielle autour du Culturlann? C’est un projet de la nouvelle bourgeoisie nationaliste d’utiliser la langue irlandaise comme capital social/symbolique pour favoriser son développement économique. Leur modèle est Barcelone.

Un des représentants principaux de cette nouvelle bourgeoise, Mairtin O’Muilleoir, explique au sujet du Culturlann/projet de Gaeltacht: « Ta ceangal laidir idir fas eacnamaioch agus culturtha Barcelona agus feinmheas mhuintir na Cataloine. Is amhlaidh an sceal ag Bilbo agus Donostia e. Ta gach rud i gcursai eacnamaiochta an lae ata inniu ann ag brath ar dhaoine. Caipiteal soisialta an rud is tabhachatai faoi lathair i dtogail cathracha, pobail slr., agus cuid luachmhar den chaipiteal sin an Ghaeilige. » (p. 369)

Traduction: « Il y a une connexion intime entre la croissance économique et la croissance culturelle de Barcelone et le respect de soi des Catalans. C’est la même histoire à Bilbo et Donostia. Le capital social est le facteur le plus important dans le développement des villes, des communautés et la langue irlandaise a un rôle important là-dedans.« 

L’étude de John Walsh souligne le rôle décisif de l’Etat britannique dans le développement de ce projet. Cela fait partie de sa stratégie de sublimer les revendications politiques en projets culturels.

En outre, même la PSNI [police de l’entité des 6 comtés occupés] fait des efforts pour recruter des irlandophones! Du côté britannique, le nationalisme culturel est cerné comme quelque chose qui doit être promu tout en étant encadré. L’éditorial du journal Saoirse du mois de février 2012 dit à ce sujet : « Les aspects de notre culture que les Britanniques ne pourront pas éteindre, ils tenteront de les absorber ».

Du côté des Provisoires, comme le dit le journal The Economist : PSF fait beaucoup de bruit autour de la langue irlandaise pour couvrir sa défaite politique. (A tongue-twister of a dispute, The Economist, 25 septembre 2008). De plus, les irlandophones ne tendent pas à venir des « opprimés » mais d’une certaine élite qui utilise la langue comme moyen de « distinction » sociale, cf. Bourdieu (Gráinne Faller and Seán Flynn, Report: Irish speakers a social and educational elite, The Irish Times, 9 janvier 2010).

Pour finir, le parlement de Stormont vient de donner 61.4 millions de £ (77.1 million d’euros) pour transformer Casement Park, stade GAA [sports gaéliques] nommé d’après Roger Casement, héros de la lutte de libération nationale, en super stade avec 40.000 places, créant ainsi le second plus important stade GAA en Irlande. Cela illustre combien ridicule est l’allégation selon laquelle la langue et la culture irlandaise seraient « opprimées » dans les 6 comtés!

Publicités
Cet article, publié dans Analyse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s