Sinn Féin provisoire snobe méchamment un ancien combattant du front des prisons

Moitié stasi, moitié mafia, les provisoires osent insulter et retourner contre eux certains de leurs plus courageux militants historiques, tel Paul McGlinchey.

Source : Suzanne Breen, Sunday Word du 19 octobre 2011.

Un ancien prisonnier de l’IRA, voisin de cellule dans les Blocs H des grévistes de la faim agonisants Francis Hughes et Raymond McCreesh vient d’expliquer qu’il avait été snobbé par Sinn Féin [provisoire]. Paul McGlinchey, qui a enduré des conditions carcérales inhumaines pendant des années, n’a pas été invité à la toute première réunion d’anciens ‘hommes aux couvertures’ [‘blanketmen’], qui s’est tenue le week end dernier. Environ 1.200 anciens prisonniers du Nord de l’Irlande ont participé à ce rassemblement belfastois. McGlinchey, qui vient du village fermement républicain de Bellaghy dans le sud du comté de Derry, est dégoûté d’avoir été snobé de la sorte.

« J’étais celui qui est resté le plus longtemps sous la couverture. Pendant cinq ans, je suis resté nu dans ma cellule avec pour tout vêtement une couverture. Il n’y avait même pas un matelas pour dormir, juste une sorte de grosse éponge posée sur le sol » dit-il. « Et il n’y avait pas de vitre à la fenêtre de la cellule. Quand la pluie et la neige y entraient j’y mettais ma couverture, ce qui fait que j’étais nu comme un ver. Parfois, j’étais frigorifié. » McGlinchey rapporte qu’il a été « passé à tabac » par les matons : « Je ne regrette pas les sacrifices que j’ai faits, mais j’ai été traité traité comme un lépreux par certains leaders de Sinn Féin [provisoire] et certains de leurs partisans. » Un groupe d’anciens prisonniers a consacré plus d’un an à l’organisation de la réunion des anciens hommes aux couvertures, qui était censée ne pas appartenir à un parti politique.

Mais McGlinchey accuse des leaders Sinn Féin du Sud-Derry d’être intervenus en coulisses pour faire en sorte qu’il ne soit pas invité. « Ils ont invité plus de 1.000 personnes. Comment se fait-il qu’ils aient pu m’oublier? Le première fois que j’ai entendu parler de cette réunion, c’est en lisant dans le journal un article à son sujet, écrit par le dirigeant Sinn Féin Jim Gibney, cinq jours après les faits. McGlinchey reconnaît qu’il est plein de colère et de ressentiment de s’être fait snober. « Pourquoi diable ces gens m’ont-ils exclu? J’ai mérité le droit d’aller à cette réunion ». Lors du rassemblement, 400 médailles ont été remises aux ex-blanketmen. Laurence O’Neill, un des fondateurs de l’IRA provisoire, a dit : « S’il y en a un qui mérite une médaille pour son sacrifice dans les Blocs H, c’est bien Paul McGlinchey. Il a été très maltraité. »

Paul McGlinchey est le frère de Dominic McGlinchey, le leader de l’INLA assassiné. Paul est le deuxième républicain à avoir rejoint la fameuse révolte des couvertures en 1976. Il avait été condamné à 14 ans de prison à Long Kesh pour appartenance à l’IRA et possession d’armes. « Ils m’ont donné l’ordre de porter l’uniforme de prison. Je leur ai répondu : ‘Je ne suis pas criminel, plutôt mourir que de porter ça’. Et ils m’ont jeté nu dans une cellule » se souvient-il. « Mais beaucoup d’autres prisonniers républicains obéirent et portèrent l’uniforme. Seul un prisonnier, Kieran Nugent, m’avait précédé dans ce refus.

L’ancien membre de l’IRA explique qu’il se faisait tabasser à cause de sa famille. « Les matons m’en voulaient à mort parce que j’étais un McGlinchey. Ils voulaient que je leur donne du monsieur. Quand je refusais, ils me donnaient des coups de poings et de pieds. Une fois, ils m’ont cogné sans arrêt pendant une heure. Puis, avec une barre de fer ils m’ont frappé sur le dos jusqu’à ce que je m’évanouisse. » Tom McElwee, le prisonnier de l’IRA qui mourut par la suite en grève de la faim, qui pouvait entendre les cris d’agonie de McGlinchey, criait  : « Tiens bon, camarade! ».

McGlinchey rejoignit la grève de l’hygiène en 1978, phase de la campagne des prisonniers pour un statut politique pendant laquelle ils tapissaient de leurs excréments les murs de leurs cellules. « Pendant trois ans, nous avons vécu dans des conditions effroyables. La saleté et la puanteur avaient tout envahi. Je me réveillai le matin avec des vers qui rampaient tout autour de moi » dit-il. « Francis Hughes et Raymond McCreesh gisaient à l’agonie dans la cellule mitoyenne, avant qu’on ne les envoie à l’hôpital de la prison. » McGlinchey, qui a maintenant 52 ans, le reconnaît : « Je n’ai jamais quitté les H-Blocks. Je porte en moi ses horreurs, tous les jours. »

Après sa sortie de prison, il devint un cadre de Sinn Féin [provisoire], mais quitta le parti en 2007 au moment où celui-ci décida de soutenir la police.  « Depuis ce jour, j’ai été exclu de tous les événements dans le Sud-Derry. Quand je pose des couronnes de fleurs sur les tombes de Francis Hughes et de Tom McElwee, on arrache les cartes où figure mon nom. Quand je fais des demandes de bourse pour mes enfants aux comités d’anciens prisonniers, ils ne prennent même pas la peine de me répondre, alors que d’autrs anciens membres de l’IRA réussissent facilement à trouver de l’argent. »

McGlinchey souligne qu’il ne fait pas partie des dissidents. « Je suis tout à fait contre un retour à la lutte armée. Je n’ai pas d’animosité contre les militants de base de Sinn Féin [provisoire]. D’ailleurs mon frère Sean est le maire Sinn Féin [provisoire] de Limavady. Mais dans le Sud-Derry, si tu n’es pas d’accord avec la ligne du parti, tu es ostracisé ».

Source

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles du front, Prisonniers politiques, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s