RSF : Prenez garde aux faux prophètes

Cette intervention de Des Dalton, président de Republican Sinn Féin, a été publiée dans Saoirse de septembre 2011.

Une période de crise économique procure un espace-temps où les révolutionnaires peuvent être plus rapidement compris par le peuple. Dans cette phase, les gens sont ouverts à la possibilité de changements radicaux. C’est dans ce type de moment que Lénine écrivit : « Une révolution est impossible sans une situation révolutionnaire », mais il nous avertit aussi que « toutes les situations révolutionnaires ne mènent pas à la révolution ».

Une telle atmosphère de crise économique ouvre des possibilités pour les vrais révolutionnaires, mais aussi pour les faux prophètes du racisme et du fascisme. L’Allemagne des années 1920 et du début des années 30 est un exemple souvent rappelé du type de conditions qui peuvent alimenter une si odieuse idéologie. Le schéma est pourtant identique dans le monde entier : trouver un bouc- émissaire pour l’absence d’emplois, la pauvreté, les coupes dans les aides sociales, etc. Ce bouc-émissaire diffère en général par sa couleur de peau, sa religion, sa langue, sa culture, sa nationalité ou son genre. Ces faux prophètes travaillent ensuite le terrain de la paranoïa et de la bigoterie [‘bigotry’ : mot anglais intraduisible, qui désigne des attitudes réactionnaires et intolérantes, surtout en matière de religion mais pas seulement] qui existe dans la majorité, se fondant sur le principe que le salut de la majorité réside dans la destruction de ceux qui sont différents. L’objectif est toujours le même : accéder à des positions de pouvoir et les garder en suscitant la peur entre les membres de la population, de façon à s’assurer leur contrôle par l’Etat.

Tout ceci rencontre la répulsion au coeur même de l’éthique et de la philosophie du républicanisme irlandais. Lorsque Wolfe Tone, Thomas Russel, Samuel Neilson et d’autres se rassemblèrent pour fonder la Société des Irlandais Unis, leurs vues étaient explicites : « Cette Société doit devenir un moyen fort puissant pour la promotion d’une grande fin. Quelle fin? Les Droits de l’Homme en Irlande. Le plus grand bonheur pour le plus grand nombre sur cette île. Ce sont ces exigences inhérentes et indestructibles de toute nation libre qui doivent être réalisées dans la nôtre. (…) Le plus grand bonheur pour le plus grand nombre, que notre Société se tienne sur le roc d’un tel principe. Que conformément à lui soit jugée et évaluée toute question politique, et que rien de ce qui est nécessaire à cette fin ne soit laissé au hasard, mais qu’au contraire son service soit notre intérêt, notre devoir, notre gloire et notre religion commune. Les Droits de l’Homme sont les Droits de Dieu, et faire valoir les premiers, c’est soutenir les derniers. Nous devons être libres pour Le servir, Lui dont le service est la liberté parfaite. »

Voilà pourquoi il est au plus haut point répréhensible que ceux qui se masquent sous la bannière du républicanisme irlandais tentent de se servir de si nobles couleurs pour cacher leurs ritournelles hideuses de haine, de bigoterie et d’intolérance. Il faut se réveiller pour tenir tête à ces charlatans et les traiter avec autant de mépris et de suspicion que n’importe quel imposteur, parce que leurs paroles et leurs actes salissent le nom-même du républicanisme irlandais.

Le républicanisme irlandais n’est pas un dogme insulaire étroit, c’est une philosophie internationale de liberté et de démocratie qui se fonde sur les instincts les meilleurs et les plus nobles de la nature humaine et non sur les plus bas. Notre cause, c’est la cause de l’humanité. Nous en revenons à Tone : « Que les nations marchent de concert. Que dans l’humanité les échanges de vues sur les Droits de l’Homme soient aussi immédiats que possible. » Il s’agit d’une philosophie qui invite les gens à se tourner vers la clarté des lumières et du progrès, non vers les ombres de la peur et de l’intolérance.

Voir : http://thesingingflamedesdalton.blogspot.com/2011/09/beware-false-prophets.html

Cet article, publié dans antifascisme, Déclaration, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour RSF : Prenez garde aux faux prophètes

  1. Ping : Libération Irlande : Les chiens aboient, la caravane passe | Liberation Irlande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s