Les loyalistes déboulent à Short Strand et sèment la terreur

Un assaut orchestré par les loyalistes dans l’enclave de Short Strand à Belfast : une centaine de fascistes jettent des bombes de peinture et des cocktails molotov sur les maisons des riverains de cette enclave nationaliste complètement isolée. Des affrontements similaires mais de moindre envergure ont été signalés en même temps à North Queen Street dans le quartier de New lodge (Belfast ouest). Face à ces tendances pogromistes, nous saluons la résistance des riverains et des républicains venus les aider!

Source : Le Monde

Des violences ont mis aux prises des centaines de catholiques et de protestants à Belfast dans la nuit de lundi 20 à mardi 21 juin, faisant plusieurs blessés, a indiqué, mardi, le maire de la ville, Niall O Donnghaile. Des coups de feu ont été échangés, a dit un porte-parole de la police, qui n’a pas voulu préciser l’origine des incidents. Plusieurs personnes ont été blessées par balle, a dit un porte-parole de l’Ulster Hospital. « Je ne me rappelle pas d’une situation comme celle-là à Short Strand au cours des dix dernières années », a dit à la télévision Colm McKevitt, élu d’un parti nationaliste irlandais au Parlement régional.

Des groupes d’hommes masqués s’en sont pris à des habitations de Short Strand, une enclave catholique en zone protestante, dans l’est de la capitale de l’Irlande du Nord, lançant des projectiles contre ses habitants et les forces de l’ordre, a indiqué le maire. Des images de télévision ont en effet montré des centaines de jeunes, la plupart cagoulés, lançant des pierres et des cocktails Molotov. Le député unioniste Michael Copeland a confirmé pour sa part que plusieurs centaines de personnes s’étaient battues physiquement à main nue.

Les responsables politiques des deux camps ont accusé des agitateurs de l’autre communauté d’être à l’origine des affrontements. Selon le député Copeland, les assaillants venaient du secteur catholique. Selon le maire, il s’agit de violences gratuites de la part des protestants — partisans du maintien de l’Ulster sous souveraineté britannique – tandis que, pour le député Copeland, elles répondent à des attaques perpétrées la semaine dernière par des catholiques républicains. Le parti nationaliste Sinn Fein a affirmé qu’une centaine de membres de l’Ulster Volunteer Force (UVF), qui a déclaré un cessez-le-feu, avaient pris part aux affrontements.

quelques photos ici : http://twitpic.com/photos/Short_Strand

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles du front, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s