RSF Belfast : Déclaration de Pâques 2011

Discours prononcé au cimetière Milltown de Belfast le  dimanche 24 avril par Tomas O Clerigh, membre du comité central [Ard Chomhairle] de Republican Sinn Féin.

La nation irlandaise a reçu son baptême dans les flammes pascales de 1916. Ce fut le signal de la mort de l’esclavage mental et l’affirmation de l’esprit souverain de la vie pour notre nation. Nous nous tenons en ce lieu pour témoigner de la vérité qu’il y a une République de toute l’Irlande qui se bat contre la Grande-Bretagne et contre ceux qui se compromettent à Leinster House et à Stormont. Suite à l’établissement de la Première Assemblée [First Dail], tous les députés du Dail et tous les soldats de l’Armée Républicaine Irlandaise furent tenus de faire le serment de protéger la République de toute l’Irlande. Nous autres, du mouvement républicain pour la continuité, avons maintenu ce serment.

L’accord de Stormont de 1998 et les accords qui ont suivi ne sont que les derniers moments de la subversion de la République de toute l’Irlande. Des deux côtés de la frontière, des mesures répressives continuent de frapper les républicains. Republican Sinn Féin refuse d’être intimidé et notre analyse n’a pas été démentie, la leçon de l’histoire est que tant que la Grande-Bretagne reste en Irlande, il y aura des hommes et des femmes qui résisteront à sa présence par tous les moyens à leur disposition. Pendant ce temps dans les 26 comtés, les politiciens et les commentateurs médiatiques sont frappés d’infantilisme, eux qui salivent en attendant la visite de la Reine d’Angleterre au mois de mai. Cette visite a pour but de normaliser la domination britannique en Irlande.

La domination britannique et la partition se seront jamais normales ni acceptables.

La présence du monarque britannique dans toute partie de l’Irlande est une insulte à la souveraineté et à l’unité du peuple irlandais, insulte qui ne sera pas tolérée par Repubican Sinn Féin.

Ces mêmes politiciens de Dublin ont cédé le pouvoir à l’union Européenne et au Fonds Monétaire International et les droits des travailleurs, acquis par de durs combats, sont en train d’être rabotés. Les générations futures du peuple irlandais devront porter le fardeau des pratiques corrompues des cercles financiers à l’échelle mondiale et de la mauvaise gestion à l’échelle nationale. Nos ressources nationales en gaz naturel et en pétrole sont cédées au capitalisme transnational et les trahisons s’enchaînent les unes aux autres.

Il faudrait apaiser l’impérialisme britannique et la superpuissance de l’Union Européenne. Ils appellent cela le pragmatisme. C’est une mentalité d’esclave. La seule alternative est la destitution des deux Etats partitionnistes et un véritable changement révolutionnaire.

De Pearse et Connolly jusqu’à Maire Drumm, Bobby Sands, Leo Martin et Daithi O Conaill, nous autres de Republican Sinn Fein portons cet héritage qui placera le peuple irlandais sur le trône du destin.

Il s’agit d’une démocratie pour les travailleurs, telle qu’envisagée dans les programmes Eire Nua et Saol Nua. Une fédération des quatre provinces avec séparation de l’Eglise et de l’Etat et une société pluraliste. Un parlement de l’Ulster des neuf comtés réellement représentatif jouera son rôle dans ce nouvel arrangement.

Seaas muid an bhfoid le coismuintir na hEireann agus teanga is culture na gael. Notre langue et notre culture dont nous héritons de nos prédécesseurs doit devenir accessible à tout notre peuple.

Nous autres, en tant que républicains, devons travailler consciencieusement à la protection et à la promotion de notre langue contre l’anglicisation galopante de notre pays. Le gaélique est une vraie barrière contre l’esclavage mental.

La lutte pour le statut politique [des prisonniers républicains] continue. Les Britanniques n’ont pas pu vaincre O’Donovan Rossa, Tom Clarke ou Bobby Sands et ses camarades. La tentative britannique de criminaliser les prisonniers de guerre a échoué. La Grande-Bretagne est accusée devant le monde entier pour ses faits de torture contre les prisonniers. Nous saluons les prisonniers de guerre à Maghaberry et Portlaoise pour leur loyauté envers la République de toute l’Irlande.

Il y a des forces pour le changement dans le monde arabe. L’OTAN voit cela avec nervosité et cupidité et lance des attaques aériennes en Libye. Nous dénonçons cela et nous réaffirmons notre solidarité avec le peuple palestinien. Nous sommes pour les droits de tous les peuples à l’indépendance. Nous nous opposons à l’utilisation de l’aéroport de Shannon pour l’approvisionnement des avions de guerre US, en violation de la neutralité irlandaise.

Nous autres de Republican Sinn Féin sommes les héritiers du Lundi de Pâques 1916. Nous avons les titres de propriété de la République de toute l’Irlande et de la Première Assemblée. Nous sommes la sentinelle révolutionnaire de l’Irlande. Nous nous revendiquons des soldats Fenians qui nous ont précédés, comme Francis Hughes qui déclarait : “Je n’ai pas de plus grand titre de gloire que de m’affirmer irlandais et d’avoir eu le privilège de combattre pour le peuple irlandais et pour l’Irlande. S’il m’incombe un devoir, je l’accomplirai jusqu’au bout avec la conviction inébranlable que nous sommes un peuple noble et que les chaînes et les entraves ne peuvent rien sur nous.”

Et Maire Drumm : “Nous ne devons pas faire de pas en arrière, nos pas doivent aller de l’avant, car si tel n’était pas le cas, les martyrs qui sont morts pour vous, pour moi, pour ce pays, nous hanteront pour l’éternité.”

Victoire à la République de toute l’Irlande!

Publicités
Cet article, publié dans Commemoration, Déclaration, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s