La police attaque des passagers du train Derry-Belfast

Le week-end dernier, des  militants de retour de la commémoration du Bloody Sunday ont été attaqués par les forces d’occupations britanniques qui ont fait un blitz dans le train, après avoir été averties par le conducteur, un loyaliste. Les flics de l’état britannique ont tendu une embuscade aux membres de l’IRSP, qui n’ont pu rien faire, d’autant que cela se passait dans la ville de Coleraine, qui est un bastion des unionistes. Voici le communiqué officiel de l’IRSP, principal concerné.

L’IRSP condamne l’attaque du train, 1er février 2011

Martin McMonagle, porte-parole du Irish Republican Socialist Party, a fait la description d’un incident qui a eu lieu à bord du train reliant Derry à Belfast, lors duquel des militants et sympathisants de l’IRSP ont été attaqués par des membres du PSNI, en soulignant qu’il s’agissait d’un acte outrageant, d’un sectarisme caractérisé.

Il a commencé en expliquant « que l’IRSP condamne cette attaque non provoquée contre des membres et des sympathisants de notre parti qui rentraient à Belfast après avoir participé à la marche commémorative du Bloody Sunday ayant eu lieu pendant le week-end. Cet incident a commencé lorsque le conducteur du train apprit que les futures victimes avaient participé à cette marche à Derry. Auparavant, le conducteur s’était montré sympathique et avait taillé le bout de gras avec les camarades, mais d’après les témoins, son attitude a changé brusquement lorsqu’il apprit d’où ils venaient.

Martin McMonagle  a poursuivi en affirmant que « la situation devenait dramatique et dangereuse lorsqu’un grand nombre de passagers furent mis en demeure par le PSNI de quitter le train, y compris des femmes et des enfants, et sans donner aucune explication, la police est tout simplement entrée dans le train en tenue anti-émeute et avant de dire quoique ce soit, elle a immédiatement lancé une attaque sauvage sur nos militants et sympathisants, et sur d’autres personnes présentes sur place. Ils ont arrêté un certain nombre de passagers et ont forcé les autres à descendre à la station de Coleraine et à rentrer chez eux par leurs propre moyens. Craignant pour leur sécurité personnelle après avoir été abandonnés dans cette ville étrange, les passagers ont réussi à entrer dans une zone sûre de Coleraine d’où ils purent partir dans des voitures amies ou des taxis.

Des membres de l’IRSP ont été blessés, une personne a eu le bras cassé et d’autres ont dû subir les effets des gaz lacrymogènes, suite à l’attaque policière non provoquée. »

M. McMonagle a continué ainsi son communiqué : « Ces scènes qui nous rappellent les temps passés ont vu le PSNI attendre en grand nombre l’arrêt du train, dans une mise en scène organisée, un véritable traquenard. Des témoignagnes parvenus à l’IRSP font état d’un nombre de 16 à 20 land rovers du PSNI garées près de la gare de Coleraine, avec les feux bleus allumés. Alors que le train marquait l’arrêt, le PSNI a immédiatement attaqué tous ceux qui étaient dans le wagon où se trouvaient nos militants, au moyen de matraques télescopiques et de gaz lacrymogène. Un membre de l’IRSP a eu le bras cassé entre autres blessures. D’autres membres du parti ont été arrêtés et nous soupçonnons que le refrain traditionnel « pour toute plainte, adressez-vous au médiateur de la police » nous sera encore servi par le PSNI.

M. McMonagle a conclu par les mots suivants : « Il s’agit d’une preuve supplémentaire de la nature sectaire du PSNI, et à la lumière de cet incident, de celle de certains membres de la compagnie Translink également. Il est de la responsabilité du ministre Sinn Fein Connor Murphy de lancer une enquête approfondie au sujet de ces événements et de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour éviter que de telles choses ne se reproduisent. Nous avons donné une assistance légale à tous ceux qui ont été affecté par cette violence et qui cherchent à porter plainte contre Translink et le PSNI. ».
ENDS.

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles du front, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s