Tension autour de la manif de Lurgan

Les républicains authentiques ne déclarent pas leurs manifestations à la police et ne leur demandent aucune autorisation que ce soit au Nord occupé ou au Sud. La manifestation d’aujourd’hui à Lurgan pour Martin Corey se fait sous haute tension. Ceci est un article de la presse bourgeoise datée d’hier.

La police a juré de mener des actions contre quiconque participera à la parade républicaine illégale prévue à Lurgan demain. Hier, la colère unioniste était grande contre le projet de manifestation organisée par le groupe « Campagne pour la libération de Martin Corey ».

Corey est un meurtrier de 60 ans qui est détenu à Maghaberry depuis le mois d’avril. Il avait été condamné à une peine de prison à vie en 1973 après avoir tué deux policiers du RUC. En 1992, il fut libéré, après 19 ans passés en prison.

La commission chargée des parades a expliqué qu’elle était dans l’incapacité d’empêcher la tenue de cette manifestation. La police, qui a le pouvoir d’arrêter quiconque pris dans une telle manifestation illégale, a dit qu’elle avait cherché à joindre les organisateurs. « La police est au courant de l’existence de tracts qui circulent dans la zone de Craivagon, en liaison avec cette manifestation illégale, d’ailleurs la police continue à travailler avec des agences qui collaborent avec nous et cherche à établir le contact avec les organisateurs », tels sont les mots du PSNI [Police Service of Northern Ireland]

Quelques temps plus tard, un porte-parole de la police a ajouté que « les participants à cette parade illégale reçoivent de la police un avertissement clair et sans ambiguïté : leur rassemblement sur la voie publique constitue une manifestation illégale. Si une telle parade illégale se tient malgré tout, la police fera en sorte de préserver l’ordre public et d’assurer la sécurité du public. La police rassemblera des preuves filmées pour identifier et poursuivre quiconque viole la loi. » […]

De son côté, Cáit Trainor du Comité pour la libération de Martin Corey a affirmé : « Martin Corey est enfermé comme otage politique depuis 9 mois. Pendant toute cette période d’incarcération, le gouvernement britannique n’a toujours pas notifié à Martin la raison de son incarcération, à part le mantra généraliste sur le risque porté à la sécurité ».

source : http://www.newsletter.co.uk/news/PSNI-39will-act-over-parade39.6699063.jp

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles du front, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s