Face aux actions armées…

…une onde d’inquiétude parcourt l’échine dorsale du système de domination en Irlande (Sud et Nord). La social-démocratie SDLP se fait le porte-voix du contrôle, de l’espionnage et de la répression, et il semble la tension monte entre différents services dans le cœur de l’appareil d’Etat colonial.

La capacité du MI5 de récolter des informations utiles a été mise en doute au moment où la violence dissidente continue de monter en puissance.

Margaret Ritchie, leader du Parti Social Démocrate du Travail (SDLP) explique que le MI5 n’est pas à la hauteur de sa tâche, qui consiste à rassembler des renseignements dans le Nord. Mme Ritchie a appelé de ses vœux la convocation urgente d’une réunion avec Taoiseach [premier ministre du Sud de l’Irlande] Brian Cowen et avec le secrétaire d’Etat Owen Paterson, pour discuter des nouvelles approches sécuritaires face à la menace terroriste.

Mme Ritchie affirme qu’il n’y a « pas de preuve que le MI5 ait placé la menace dissidente au sommet de ses priorités, ils se contentent de lancer quelques signaux et de faire de l’espionnage de bas étage, qui souvent se ramène à écouter des ragots et à surveiller quelques pauvres sites internet. »

Sa collègue du SDLP, Dolores Kelly a elle aussi mis en question les capacités du MI5 en Irlande du Nord, en disant qu’une poignée de dissidents était en train de s’éloigner du champ de vision du MI5″.

Face à ces accusations, Terry Spence, président de la Police Federation, a répondu qu’il n’y a pas à sa connaissance de preuve pouvant indiquer que le PSNI ne reçoit pas toutes les informations.

« Pour autant que je sache, nous recevons tous les renseignements qui existent. S’il s’avérait que tel n’était pas le cas, il s’agirait d’une situation très préoccupante que nous devrions revoir. Mais en ce moment, il n’y a pas de preuve qu’il y ait rétention d’informations ».

Suite à une semaine de violence terroriste croissante, M. Spence a dit qu’il se préoccupait vivement du fait que si les effectifs de police continuent à fondre, « nous serons dans de beaux draps l’année prochaine ».

M. Spence a souligné : « Les gens doivent comprendre qu’il ne s’agit pas d’une simple phase passagère de la campagne. C’est une campagne terroriste soutenue qui est là pour durer. Nous avons besoin de ressources supplémentaires. La menace ne va pas disparaître d’elle-même. Il y a des politiciens et d’autres qui prétendent que tout est bien qui a bien fini, mais il n’en est rien. Il y a eu 49 attaques ou tentatives d’attaques à la bombe et 32 fusillades imputables aux républicains dissidents depuis le début de l’année. C’est très inquiétant. »

source : « MI5 not up to dealing with terrorists, claims SDLP » by Deborah McAleese, Belfast Telegraph, Monday, 16 August 2010.

Cet article, publié dans Nouvelles du front, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Face aux actions armées…

  1. Lillith dit :

    Le SDLP défends son pré-carré électoral… Il me font beaucoup penser au PS français…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s